Joyce Carol Oates et Agatha Christie

Nicolas Perge et François Rivière, Agatha, es-tu là ? roman, Paris, Éditions du Masque, 2017, 288 pages, 31,95 $.
Joyce Carol Oates, Valet de pique, roman traduit de l’anglais par Claude Seban, Paris, Éditions Philippe Rey, 2017, 224 pages, 27,95 $.

Nicolas Perge et François Rivière, Agatha, es-tu là ? roman, Paris, Éditions du Masque, 2017, 288 pages, 31,95 $. Joyce Carol Oates, Valet de pique, roman traduit de l’anglais par Claude Seban, Paris, Éditions Philippe Rey, 2017, 224 pages, 27,95 $.


19 juin 2017 à 16h43

L’auteure américaine Joyce Carol Oates compte plus de soixante titres à son actif. Le dernier à être traduit en français est Valet de pique, un thriller qui joue allègrement sur des références à Stephen King. Oates nous fait voyager dans le subconscient trouble d’un écrivain à succès.

Cet écrivain est Andrew Rush et se cache dans le New Jersey rural. Il écrit des romans policiers vendus à des millions d’exemplaires. Il a, en fait, une double identité; sous le pseudonyme de Valet de pique, il publie avec grand succès des romans noirs, violents et pervers qui intriguent le monde littéraire tout en scandalisant une partie de son lectorat.

Joyce Carol Oates
Joyce Carol Oates

Rush est accusé d’avoir plagié une dame qu’il ne connaît même pas. Elle se débat comme une folle devant le juge qui réduit en miettes les arguments farfelus de la sexagénaire cinglée. Rush n’est pas le premier à être accusé par cette «sorcière à la crinière blanche qui voulait me détruire». Stephen King a aussi subi le même sort.

Sachant que cette dame est maintenant hospitalisée, Andrew Rush se rend chez elle et, guidé par Valet de pique, lui vole des livres rares (première édition, signés). Par la suite, l’intrigue mêle génie et folie. Hypnotisé par le sombre et cruel Valet de pique, Rush est amené à poser des gestes criminels qui demeurent impunis et à avoir «des pensées qui n’ont rien de convenable».

Joyce Carol Oates a un style efficace, mais elle a la manie agaçante de constamment ouvrir des parenthèses. Parfois un paragraphe complet figure entre parenthèses. De plus, à certains moments, l’intrigue m’a semblé tirée par les cheveux.

L’auteure écrit que la boisson a «le don d’assouvir l’appétit d’un homme, au diable la nourriture». Je ne suis pas d’accord. Boire du vin me fait grignoter du fromage, des craquelins, des noix, des olives, alouette!

Agatha, es-tu là ?

Le 3 décembre 1926, Agatha Christie disparaît mystérieusement. Ce fait réel a donné lieu à plus d’un roman. Le tout dernier est Agatha, es-tu là ? Les auteurs sont Nicolas Perge et François Rivière. Leur originalité consiste à faire intervenir Arthur Conan Doyle, père de Sherlock Holmes, dans la recherche de la célèbre disparue.

L’histoire se déroule sur neuf jours, du 3 au 11 décembre 1926, puis une conclusion en avril 1929. La disparition d’Agatha Christie, qui vient tout juste de publier Le Meurtre de Roger Ackroyd, est orchestrée par la romancière elle-même, avec la complicité de son éditeur et de son majordome.

Agatha Christie
Agatha Christie

Y a-t-il eu fugue, enlèvement ou assassinat? Dans ce roman, la police joue un rôle très secondaire. Ce sont plutôt un animateur de la BBC et Arthur Conan Doyle qui mènent le bal. Christie essaie de passer comme «une fille sans visage, sans nom, sans passé». Conan Doyle imagine que la relation de la romancière avec son mari est à la source de cette disparition. A-t-elle cherché à se venger d’une infidélité…?

Le plus intéressant dans ce roman, à mon avis, c’est l’image que les deux auteurs donnent d’Arthur Conan Doyle. On le décrit comme ayant «complètement passé à côté de cette jeune auteure», comme quelqu’un de «dépassé, fini». On ajoute «qu’il est temps pour lui de tirer sa révérence», qu’il doit être «relégué au rebut… Lui, sa vie, ses livres, son œuvre. Pathétique, non?»

Le roman décrit aussi comment plusieurs femmes voient Agatha Christie. «C’était pas ce qu’on peut appeler une fille bien», elle a «une passion pour l’alcool», son mari aurait pu se débarrasser d’«une pareille effrontée».

Voilà un roman qui nous pousse à voir la vie «comme une chienne toujours prête à mordre». C’est à nous de la dompter, de «déjouer ses attaques et de [nous] prémunir contre ses poisons».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La réalité augmentée au service du marketing

Une sculpture virtuelle, The Merging, qui a été présentée à la Nuit blanche de Toronto en 2016.
SEED offrre aux consommateurs des expériences numériques sensorielles pour les fidéliser à certaines marques.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

Écotourisme de montagne en harmonie avec la vie paysanne

Haïti, terre paysanne.
Vallue, en Haïti, est reconnue pour sa réputation hospitalière et son tourisme de montagne.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

L’Écosse, terre de héros et de légendes

Doune Castle.
Entrer dans les Highlands écossais, c’est pénétrer dans un univers minéral mystérieux.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h21

Destinations préférées cet été

Avec ses racines grecques et latines, la Provence attire les Québécois.
Le palmarès est basé sur les ventes de guides Ulysse.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h20

L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)
Le directeur de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés.
En lire plus...

Nos foyers et nos droits

ajefo
C’est sous le thème Canada 150 : Nos foyers et nos droits que s’est déroulé, les 23 et 24 juin, le 38e congrès de...
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h18

Quelles mesures, au juste, pour la petite enfance en français?

enfants garderie
Quand un parent ne peut plus attendre pour une place en français pour son enfant, il passe à l'anglais... et continue en anglais.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h17

Bravo aux finissants 2017!

finissants
Nos ados entrent dans une autre étape de la vie.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h16

Des jeunes énergiques à Niagara Falls

Des participants de l'école Saint-Antoine de Niagara Falls au Grand Défi Pierre Lavoie.
Des élèves de l’école Saint-Antoine ont campé au Stade olympique de Montréal.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h14

Le lien le plus fort entre le Canada et la France

Au vernissage de l'exposition Vimy à l'AFT: Jeremy Diamond, directeur de la Fondation Vimy, la députée provinciale de Thornhill, Gila Martow, le chef de police Mark Saunders, la photographe Racheal McCaig, le directeur de l'AFT Thierry Lasserre et le consul de France Marc Trouyet.
Le centenaire de Vimy à la galerie de l'Alliance française de Toronto.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur