Immigration francophone en Ontario: beaucoup de problèmes à régler pour atteindre 5%

L'AFO réclame une meilleure coordination

Le second panel composé de Valérie Sniadoch, Rajiv Bissessur, Assiatou Diallo, Anait Aleksanian et Francis Garon

Le second panel composé de Valérie Sniadoch, Rajiv Bissessur, Assiatou Diallo, Anait Aleksanian et Francis Garon


28 mars 2017 à 1h46
Comment attirer les francophones en Ontario et comment les faire rester dans la province sur le long terme?
Ce sont les questions soumises aux deux panels de spécialistes le 22 mars au College Boréal, dans le cadre d’une conférence organisée par le Centre francophone de Toronto (CFT). C’est son directeur de la communication Félix Corriveau qui a joué les maîtres de cérémonie.
Les intervenants du premier panel ont rappelé que plus de 50% des francophones vivant à Toronto ne sont pas nés sur le territoire canadien. L’Ontario est donc bien une province attirante.
Le gouvernement souhaite atteindre 5% d’immigrants francophones, mais «sans plan d’action ni soutien du gouvernement fédéral, nous n’aurons aucun résultat», rappelle Mohamed Ghaleb, gestionnaire au commissariat aux services en français de l’Ontario
Selon Raoul Boulakia, avocat en immigration, Queen’s Park ne joue pas un rôle suffisant dans l’immigration. «L’Ontario n’a pas les mêmes pouvoirs que le Québec, qui traite directement les dossiers d’immigration. C’est dommage.»
Après avoir fait venir de nouveaux arrivants francophones, il faut faire en sorte qu’ils restent dans la province. Pour les cinq spécialistes du second panel, les immigrants arrivent au Canada mal informés, ils ne savent pas si leurs diplômes sont reconnus, s’ils peuvent travailler, s’ils doivent reprendre leurs études.
Même au Québec, 30% des nouveaux arrivants repartent faute d’avoir reçu au préalable des renseignements adéquats. C’est pourquoi Valérie Sniadoch, directrice du Réseau de développement économique et d’employabilité, fait valoir son nouveau service «pré-départ» afin de mieux aiguiller les nouveaux arrivants.
Une fois arrivées à Toronto, de nombreuses personnes ignorent l’existence des services francophones et des pôles de la francophonie locale. «Il faut trouver une meilleure façon de les faire connaître en les référençant mieux ou en créant un numéro de téléphone sans frais pour aider les nouveaux arrivants en Ontario à les découvrir», propose Assiatou Diallo, fondatrice de l’entreprise de nettoyage TAAB Cleaning.

Livre blanc

C’est dans l’ère du temps: le lendemain de la conférence au CFT, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario publiait son Livre blanc sur l’immigration francophone en Ontario11 mesures qui tournent autour d’une meilleure coordination entre le gouvernement fédéral, le gouvernement ontarien et la communauté franco-ontarienne.
Ce livre blanc (document servant à aider les gouvernements à rédiger un projet de loi) dresse quatre constats : 
– Il y a une approche gouvernementale dissociée et incohérente en matière d’immigration francophone.
– Il y a un nombre insuffisant d’immigrants francophones attirés et recrutés en Ontario.
– Il y a une trajectoire parsemée d’obstacles et d’iniquités pour les immigrants francophones.
– Il n’existe pas de continuum d’immigration francophone.
Le premier panel composé de Lise Marie Baudry, Dada Gasirabo, Mohamed Ghaleb, Marjie Brown et Raould Boulakia
Le premier panel composé de Lise Marie Baudry, Dada Gasirabo, Mohamed Ghaleb, Marjie Brown et Raould Boulakia

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur