FarmLead connecte producteurs et acheteurs de grain

Récolte d'orge en Ontario.

Récolte d'orge en Ontario.


6 mars 2017 à 22h07

La commercialisation du grain n’est pas facile. Les producteurs qui ont du grain à vendre doivent notamment identifier les meilleurs acheteurs et déterminer les occasions les plus propices de les atteindre.

Ce défi est à l’origine de FarmLead, une plateforme en ligne primée qui met en contact des acheteurs et des vendeurs de grains, 24 heures sur 24.

Cette entreprise d’Ottawa réunit quelque 3 200 agriculteurs et plus de 300 acheteurs différents de cultures allant des grains aux légumineuses, en passant par les oléagineux, la paille et le foin.

«La proposition de l’entreprise repose sur le fait que les agriculteurs ont besoin d’un outil qui donne la meilleure visibilité possible à leur grain», expose Alain Goubau, cofondateur et directeur de l’exploitation de FarmLead.

«Un producteur qui a 10 000 boisseaux de maïs à vendre devrait avoir accès facilement à plus qu’une ou deux possibilités de vente. Les agriculteurs savent que ces autres possibilités existent, mais il leur faut du temps pour les trouver.»

Un silo à grain
Un silo à grain

M. Goubau, qui a grandi dans une ferme de l’Est de l’Ontario, était stratège en agriculture internationale. L’autre cofondateur, Brennan Turner, a grandi dans une ferme de la Saskatchewan, étudié l’économie à Yale et occupé des postes de négociateur de marchandises et d’analyste à Wall Street.

Lorsqu’il est revenu à la ferme familiale, en 2013, M. Turner a mis ses compétences à profit pour aider les producteurs à vendre leur grain à un meilleur prix.

Pour utiliser FarmLead, les acheteurs doivent se soumettre à une vérification de solvabilité, qui permet de garantir qu’ils détiennent les fonds suffisants pour acheter le grain qu’ils convoitent.

Les producteurs publient des photos des cultures à vendre et fournissent les certificats de classement qui attestent que les acheteurs en auront pour leur argent.

S’ils ne possèdent pas de certificat, les producteurs peuvent se servir du site pour prévoir une analyse de la qualité. Le site offre aussi une fonction de clavardage. Toutes les négociations effectuées sur la plateforme se déroulent de façon anonyme et franche, et les modalités comme le prix, les frais de transport et les remises sont au cœur du processus.

Les producteurs paient un droit de 1 $ par tonne métrique pour les 80 premières tonnes qu’ils vendent, et un droit de 25 ¢ par tonne métrique supplémentaire. Ainsi, pour une vente de 120 tonnes métriques, il en coûte 90 $ au producteur.

«La technologie est omniprésente en agriculture, mais peu de technologies aident les producteurs à gagner concrètement de l’argent», souligne M. Turner. «Une fois qu’ils ont engrangé leur récolte, comment s’y prennent-ils pour en tirer du profit? C’est là que nous faisons une différence.»

FarmLead, qui compte déjà une équipe de douze employés, a mérité le Prix de la première ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire en 2016.

Un champ d'orge
Un champ d’orge

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La réalité augmentée au service du marketing

Une sculpture virtuelle, The Merging, qui a été présentée à la Nuit blanche de Toronto en 2016.
SEED offrre aux consommateurs des expériences numériques sensorielles pour les fidéliser à certaines marques.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

Écotourisme de montagne en harmonie avec la vie paysanne

Haïti, terre paysanne.
Vallue, en Haïti, est reconnue pour sa réputation hospitalière et son tourisme de montagne.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

L’Écosse, terre de héros et de légendes

Doune Castle.
Entrer dans les Highlands écossais, c’est pénétrer dans un univers minéral mystérieux.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h21

Destinations préférées cet été

Avec ses racines grecques et latines, la Provence attire les Québécois.
Le palmarès est basé sur les ventes de guides Ulysse.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h20

L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)
Le directeur de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés.
En lire plus...

Nos foyers et nos droits

ajefo
C’est sous le thème Canada 150 : Nos foyers et nos droits que s’est déroulé, les 23 et 24 juin, le 38e congrès de...
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h18

Quelles mesures, au juste, pour la petite enfance en français?

enfants garderie
Quand un parent ne peut plus attendre pour une place en français pour son enfant, il passe à l'anglais... et continue en anglais.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h17

Bravo aux finissants 2017!

finissants
Nos ados entrent dans une autre étape de la vie.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h16

Des jeunes énergiques à Niagara Falls

Des participants de l'école Saint-Antoine de Niagara Falls au Grand Défi Pierre Lavoie.
Des élèves de l’école Saint-Antoine ont campé au Stade olympique de Montréal.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h14

Le lien le plus fort entre le Canada et la France

Au vernissage de l'exposition Vimy à l'AFT: Jeremy Diamond, directeur de la Fondation Vimy, la députée provinciale de Thornhill, Gila Martow, le chef de police Mark Saunders, la photographe Racheal McCaig, le directeur de l'AFT Thierry Lasserre et le consul de France Marc Trouyet.
Le centenaire de Vimy à la galerie de l'Alliance française de Toronto.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur