Eugenia Doval, championne de la lecture

Eugenia Doval (Photo: Veronica Slater)

Eugenia Doval (Photo: Veronica Slater)


12 juillet 2017 à 14h28

Eugenia Doval, bibliotechnicienne à l’école élémentaire Charles-Sauriol, dans le quartier Dundas ouest et Dupont à Toronto, était une des «Championnes de la lecture» de la maison d’édition Scholastic au mois de juin.

En février, elle avait gagné, avec sa collègue de Waterloo, Diane Quessy, le prix Micheline-Persaud 2017 de l’Association des bibliothèques de l’Ontario.

C’est sa communauté scolaire, reconnaissante des efforts qu’elle déploie pour intéresser les jeunes aux livres, notamment à travers le programme «la Forêt de la lecture», qui a soumis sa candidature pour le prix de Scholastic, remis chaque mois à cinq organismes ou éducateurs du Canada s’étant distingués par leur promotion de la lecture dans leur milieu.

Amour de la lecture

«En plus d’être une bibliothécaire passionnée à l’école Charles-Sauriol, Eugenia Doval est aussi une femme exceptionnelle qui fait rayonner son amour de la lecture dans toutes les activités qu’elle organise», a-t-on fait valoir à Scholastic.

Née en Argentine, elle est passée par Montréal avant de s’établir à Toronto, où son conjoint, Jean-François L’Heureux, est président du Conseil scolaire Viamonde. Ils ont cinq enfants. À l’emploi de Viamonde dans divers postes depuis 5 ans, elle est diplômée en bibliotechnique du Collège Mohawk depuis l’automne dernier.

«C’est une nouvelle carrière pour moi», confirme-t-elle à L’Express, «mais j’aime les livres et la lecture depuis longtemps et j’ai toujours beaucoup lu à mes enfants.»

Activités ludiques

À l’école Charles-Sauriol, elle organise des soirées littéraires pour les familles de la communauté, des visites d’auteurs et d’illustrateurs pour les élèves de tous les niveaux, des visites virtuelles avec les créateurs, des sorties dans d’autres bibliothèques et au Salon du livre. Elle dit aussi essayer de faire en sorte que «même les jeunes qui ne lisent pas beaucoup y trouvent leur compte».

Elle se rend notamment avec ses élèves à Harbourfront à la remise annuelle des prix de la Forêt de la lecture. «Les élèves ont voté pour leurs livres et leurs auteurs préférés, et ils sont vraiment très enthousiastes quand c’est leur choix qui gagne», raconte-t-elle. «Cet événement, c’est comme un concert rock de littérature jeunesse!»

Une partie de ces activités s’inscrit dans le cadre de son travail, mais Eugenia Doval y consacre aussi de nombreuses heures de bénévolat.

Selon ses collègues, «la bibliothèque de l’école est maintenant un lieu dynamique où les jeunes découvrent les nouveautés de l’heure et les classiques incontournables», grâce à cette «Championne de la lecture».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur