Deux survivants de l’Holocauste et deux enfants à la dérive

Eva et Ruda Roden, Eva et Ruda, récit, Montréal, Bibliothèque québécoise, 2017, 256 pages, 13,95 $.

Eva et Ruda Roden, Eva et Ruda, récit, Montréal, Bibliothèque québécoise, 2017, 256 pages, 13,95 $.


5 juin 2017 à 10h52

Eva et Ruda Roden sont tous deux nés à Prague, dans l’ancienne Tchécoslovaquie. D’origine juive mais sans réelle adhésion religieuse, cette adolescente et ce jeune adulte sont conduits en train à bestiaux dans le camp de concentration de Terezin le 23 décembre 1943, puis à Auschwitz-Birkenau. Ils en sortent miraculeusement à la fin de la guerre et racontent leur histoire dans Eva et Ruda: récit à deux voix de survivants de l’Holocauste.

Les trois camps d’Auschwitz avaient une capacité d’un quart de millions de détenus et de six à quatorze mille S.S. Chaque jour, ces derniers pouvaient gazer dix à vingt mille personnes. Mais «la nature humaine étant ce qu’elle est, tous espéraient contre toute espérance».

Dans les camps, tout se marchandait – pain, lard, pommes de terre, cigarettes – ou était carrément volé. Un détenu pouvait être battus ou abattu pour un rien. Eva écrit qu’elle «a imaginé la descente aux enfers avant même de lire Dante».

Infirmier, Ruda réussit à mettre la main sur des capsules de cyanure qu’il distribue à son père, à Eva et à sa mère. «L’accès à une mort rapide fut le dernier cadeau que je leur offris.»

Cette véritable leçon d’humanité et de combativité a d’abord paru en anglais (1984), puis en tchèque (2009) et en français (2010). La nouvelle édition de 2017 entrecroise les voix d’Eva et de Ruda, ce qui engendre malheureusement de nombreuses redites.

Eva et Ruda n’en demeure pas moins un récit d’une véracité bouleversante. Au-delà de l’horreur vécue, on découvre une histoire d’amour hors du commun.

Andrée Poulin, Y a pas de place chez nous, album illustré par Enzo Lord Mariano, Montréal, Éditions Québec Amérique, 2016, 34 pages, 15,95 $.
Andrée Poulin, Y a pas de place chez nous, album illustré par Enzo Lord Mariano, Montréal, Éditions Québec Amérique, 2016, 34 pages, 15,95 $.

Y a pas de place chez nous

La guerre force des populations entières à fuir leur pays. C’est le cas de Marwan et Tarek dans Y a pas de place chez nous d’Andrée Poulin. À bord d’un bateau surchargé, les deux frères affrontent l’inconnu, le danger, la faim, la soif, la peur et, surtout, le rejet.

Cherchant une terre d’adoption, les sans-pays voguent d’une île à l’autre, croisent un paquebot, mais chaque fois ils sont ignorés, craints, repoussés. «Les enfants ont tellement soif qu’ils n’ont plus de larmes pour pleurer. Les sans-pays sont sans espoir.»

Trouveront-ils un pays pour vivre en paix? Des gens ouvriront-ils leur cœur et les accueillir…?

Cette triste odyssée est magnifiquement illustrée par Enzo Lord Marino, dont les couleurs sombres font écho au désespoir de Marwan et Tarek. Le texte d’Andrée Poulin lui a valu d’avoir le soutien d’Oxfam-Québec, car son récit a su sensibiliser les jeunes aux enjeux de la solidarité.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur