Ces «Elles» qui ont marqué le Canada français

150 femmes pour les 150 ans de la Confédération

Marcelle Barthe, Judith Jasmin et Berthe Lavoie, trois réalisatrices de CBF (Radio-Canada) à Montréal, consultant des documents en studio le 13 septembre 1945. (Photo : Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Wikimédia Canada, Fonds Conrad Poirier (P48,S1,P23170).

Marcelle Barthe, Judith Jasmin et Berthe Lavoie, trois réalisatrices de CBF (Radio-Canada) à Montréal, consultant des documents en studio le 13 septembre 1945. (Photo : Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Wikimédia Canada, Fonds Conrad Poirier (P48,S1,P23170).


6 juillet 2017 à 12h40

Depuis cinq ans, Jeannine Ouellette fait connaître les femmes inspirantes du Nord de l’Ontario par l’entremise du projet Les Elles du Nord. En cette année du 150e anniversaire de la Confédération, la blogueuse récidive: depuis le 1er juillet, elle publie au quotidien le profil de 150 femmes qui ont marqué l’histoire de tout le Canada français.

«Le but est de mieux faire connaître l’histoire collective des femmes francophones et de mettre en valeur leur influence et leur part dans l’histoire et le devenir du Canada», explique la Franco-Ontarienne.

Jannine Ouellette (Photo: Guy Théroux)
Jannine Ouellette (Photo: Guy Théroux)

D’un océan à l’autre

Sur une nouvelle page Facebook Les Elles du Canada français 1867-2017, des femmes de l’Ontario, du Québec, de l’Acadie et de l’Ouest seront mises en vedette.

«Il y a bien certainement plus de 150 femmes francophones qui ont marqué l’histoire du Canada, mais le but de mon projet est d’en présenter 150, réparties de manière équitable entre les quatre grandes régions.»

Cela a constitué un défi, dit-elle. Comme l’indique le titre de la page, elles doivent avoir laissé leur marque entre la Confédération et aujourd’hui.

Depuis l’été dernier, lorsque l’idée a germé, elle travaille seule, mais a sollicité l’aide de divers organismes qui s’intéressent à l’histoire des femmes ou de la francophonie, qui l’ont aidé à étoffer sa liste.

Certaines femmes méconnues

Il y aura des incontournables, mais aussi des personnes qui sont restées dans l’ombre.

«J’ai fait beaucoup de recherche pour présenter des femmes qui ne sont pas nécessairement connues à l’extérieur de leur région ou de leur province. Chacune d’entre elles a réussi quelque chose de grandiose qui mérite d’être souligné.»

Elle a notamment aimé découvrir: Iphigénie Arsenault (1908-1996) de l’Île-du-Prince-Édouard, qui a consacré 50 ans à la Croix-Rouge; l’Ottavienne Marcelle Barthe (1904-1964), première annonceuse à Radio-Canada; et Louise Beaudet ou «Little Miss Beaudet» (1859-1947), étoile internationale à l’époque des films muets, née dans Lotbinière.

Publications en continu

Tout le travail de recherche et de rédaction a été mené avant le lancement du projet, notamment pour surmonter certaines difficultés relatives aux archives…

«Les archives sur l’œuvre des femmes des différentes époques ne sont pas toujours complètes ou facilement accessibles», indique l’instigatrice du projet. Si elle avait l’intention de présenter chaque personnalité avec une photographie, elle a dû se raviser.

Jeannine Ouellette compte surtout sur le partage dans les réseaux sociaux pour que le projet se fasse connaître.

Il faut dire qu’après cinq ans derrière Les Elles du Nord, qui comptent plus de 4000 abonnés, et les séries Les femmes de la route 11 et Histoires plurielles, qui visent les femmes de l’Ontario, elle connaît les rouages de la promotion sur Facebook.

Dans le cadre de ces projets, les publications atteignent généralement de 1000 à 3000 personnes, selon les sujets, avec une pointe à 30 000 lecteurs.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur