Arrival aurait pu être un chef-d’oeuvre

Amy Adams dans ARRIVAL de Denis Villeneuve.

Amy Adams dans ARRIVAL de Denis Villeneuve.


16 décembre 2016 à 12h30

Le film de science-fiction Arrival, du Québécois Denis Villeneuve, a fait sensation au dernier Festival de Toronto.

Notre chroniqueur écrivait alors que «Amy Adams y est fantastique et le travail de réalisation à la hauteur de nos attentes pour une histoire d’une telle envergure», celle d’un premier contact avec une civilisation extra-terrestre.

Adams est d’ailleurs en nomination aux Golden Globes (8 janvier) dans la catégorie meilleure actrice, et le film est également en lice pour la meilleure bande sonore, mais pas pour le trophée du meilleur film ou du meilleur réalisateur.

Je l’ai finalement vu récemment, étant déjà amateur de science-fiction et admirateur de Denis Villeneuve, mais j’ai été déçu. Pas par le travail des acteurs, ni même par celui du réalisateur, car il y a là-dedans des trouvailles formidables, comme le langage visuel des visiteurs et la construction de l’histoire en palindrome.

Mais pour la réaction hypothétique de l’humanité et de nos gouvernements face à un tel événement, on repassera.

Spielberg l’avait tout de suite compris dans son Close Encounters of the Third Kind, toujours inégalé: ce n’est pas l’armée qu’on enverrait à la rencontre de visiteurs de l’espace possédant de toute évidence une science supérieure à la nôtre.

Dans Arrival, comme dans les anciens films de «monstres de l’espace», dès qu’on ne comprend pas ce qu’ils nous disent, on bombarde!

Pour une raison inexpliquée, le principal responsable et porte-parole de la Chine est le chef de ses forces armées.

On prend même au sérieux la volonté du Soudan de passer à l’attaque. Le Soudan, où une milice qui possèderait ne serait-ce qu’un hélicoptère serait en mesure de prendre le pouvoir. Face à l’immense vaisseau ovoïde sûrement invulnérable qui a traversé la galaxie pour venir jusqu’à nous.

Ces absurdités coulent Arrival, déjà plombé par une lenteur «artistique» qui fonctionnait dans 2001: l’odyssée de l’espace, mais qu’on ne peut pas risquer trop souvent en science-fiction.

Ce film de Villeneuve, réussi à plusieurs niveaux, n’est pas le chef-d’oeuvre qu’il aurait dû être. On se prend à s’inquiéter de ce qu’il va faire avec Blade Runner

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Trois siècles de naufrages dans le lac Champlain

Le cannonier USS Spitfire a coulé dans le lac Champlain en 1776 après seulement deux mois de service contre les Britanniques. (Photo: Youtube - http://bit.ly/2rvxvvK)
On compte plus de 300 épaves au fond du lac Champlain, à cheval entre le Québec et les États de New York et du...
En lire plus...

22 juin 2017 à 14h36

La nouvelle école secondaire catholique de Scarborough: Père-Philippe-Lamarche

Le chantier de l'école secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche à Scarborough, il y a quelques semaines.
Le père Philippe Lamarche est arrivé à Toronto il y a 130 ans, le 24 juin 1887.
En lire plus...

22 juin 2017 à 11h46

Mandat prolongé pour la commissaire aux langues officielles

Ghislaine Saikaley
Le mandat de Ghislaine Saikaley a été reconduit pour un nouvel intérim jusqu’au 17 octobre prochain ou jusqu’à ce qu’un nouveau commissaire soit nommé.
En lire plus...

21 juin 2017 à 15h37

Interpréter les rêves reste hasardeux

Les rêves fascinent les gens depuis longtemps. (Photo: AndrewCater – Flickr – CC)
Beaucoup de gens croient qu’il est possible de voir l’avenir dans nos rêves.
En lire plus...

Hymne national: des sénateurs veulent bloquer la modification des paroles pour le 150e

Le député Mauril Bélanger l'an dernier.
Les amendements en provenance des banquettes conservatrices s'accumulent au Sénat dans le débat sur le projet de loi de feu Mauril Bélanger.
En lire plus...

Token French à Queen’s Park

150-stories-recits
Seulement deux courts récits franco-ontariens dans le livre du 150e de la lieutenante-gouverneure... et pas un mot sur nos 400 ans.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h17

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger décrochent le Prix Trillium

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger.
Le romancier Jean Boisjoli et l’auteur jeunesse Pierre-Luc Bélanger ont remporté le Prix littéraire Trillium de l’Ontario 2017.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h04

La mère qui exige un médecin blanc: pas un cas isolé

medecin blanc
Le cas d’une mère qui insiste pour que son fils soit vu par un médecin blanc, dans une clinique de Mississauga, serait loin d’être...
En lire plus...

21 juin 2017 à 12h27

Cuisson au barbecue et cancer: évitez de carboniser

Il faut surtout éviter de carboniser la viande. (Photo: Max Pixel)
La cuisson des viandes longtemps à très haute température est associée à l’augmentation de certains cancers.
En lire plus...

21 juin 2017 à 10h16

Ressusciter le cerveau?

Un cerveau «réinitialisé» comprendra-t-il la mémoire du défunt?
 (Photo: Lara — Flickr — Creative commons — http://bit.ly/2t2zrxa)
Inspiré de Frankenstein: injecter des cellules souches et des protéines, puis stimuler au laser et aux chocs électriques...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur