Arrival aurait pu être un chef-d’oeuvre

Amy Adams dans ARRIVAL de Denis Villeneuve.

Amy Adams dans ARRIVAL de Denis Villeneuve.


16 décembre 2016 à 12h30

Le film de science-fiction Arrival, du Québécois Denis Villeneuve, a fait sensation au dernier Festival de Toronto.

Notre chroniqueur écrivait alors que «Amy Adams y est fantastique et le travail de réalisation à la hauteur de nos attentes pour une histoire d’une telle envergure», celle d’un premier contact avec une civilisation extra-terrestre.

Adams est d’ailleurs en nomination aux Golden Globes (8 janvier) dans la catégorie meilleure actrice, et le film est également en lice pour la meilleure bande sonore, mais pas pour le trophée du meilleur film ou du meilleur réalisateur.

Je l’ai finalement vu récemment, étant déjà amateur de science-fiction et admirateur de Denis Villeneuve, mais j’ai été déçu. Pas par le travail des acteurs, ni même par celui du réalisateur, car il y a là-dedans des trouvailles formidables, comme le langage visuel des visiteurs et la construction de l’histoire en palindrome.

Mais pour la réaction hypothétique de l’humanité et de nos gouvernements face à un tel événement, on repassera.

Spielberg l’avait tout de suite compris dans son Close Encounters of the Third Kind, toujours inégalé: ce n’est pas l’armée qu’on enverrait à la rencontre de visiteurs de l’espace possédant de toute évidence une science supérieure à la nôtre.

Dans Arrival, comme dans les anciens films de «monstres de l’espace», dès qu’on ne comprend pas ce qu’ils nous disent, on bombarde!

Pour une raison inexpliquée, le principal responsable et porte-parole de la Chine est le chef de ses forces armées.

On prend même au sérieux la volonté du Soudan de passer à l’attaque. Le Soudan, où une milice qui possèderait ne serait-ce qu’un hélicoptère serait en mesure de prendre le pouvoir. Face à l’immense vaisseau ovoïde sûrement invulnérable qui a traversé la galaxie pour venir jusqu’à nous.

Ces absurdités coulent Arrival, déjà plombé par une lenteur «artistique» qui fonctionnait dans 2001: l’odyssée de l’espace, mais qu’on ne peut pas risquer trop souvent en science-fiction.

Ce film de Villeneuve, réussi à plusieurs niveaux, n’est pas le chef-d’oeuvre qu’il aurait dû être. On se prend à s’inquiéter de ce qu’il va faire avec Blade Runner

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Les droits linguistiques des minorités sont interreliés

Maître Michael Bergman
Si le déclin de la langue anglaise dans le système juridique québécois ne peut pas être arrêté, le raisonnement pour un accès réel à...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h11

Honneur à deux juristes

Me Danielle Manton et le prof Denis Boivin.
C’est lors du gala de son 38e congrès annuel, le 24 juin à Ottawa, que l’Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO) décernera...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h10

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur