Aristote avait raison: les origines des Juifs remontent aux Indes

Un essai qui se lit comme un «Da Vinci Code»

Moïse sur le Mont Sinaï: huile sur toile de Jean Léon Gérôme, 1895. Selon Barry Brown, Moïse était le chef des Israélites sectaires militaristes qui ont éclipsé les Hébreux démocrates pacifistes…

Moïse sur le Mont Sinaï: huile sur toile de Jean Léon Gérôme, 1895. Selon Barry Brown, Moïse était le chef des Israélites sectaires militaristes qui ont éclipsé les Hébreux démocrates pacifistes…


12 juin 2017 à 11h41

Le journaliste torontois Barry Brown, de culture juive mais qui a déjà passé trois ans dans le mouvement Hare Krishna, a été piqué de curiosité, il y a quelques années, à la lecture d’un document sur Aristote indiquant que le philosophe grec était d’avis que les ancêtres des Juifs du Moyen-Orient descendaient des brahmanes (prêtres hindous) de l’Inde.

Au fil de ses recherches, notamment dans les 20 volumes d’une encyclopédie juive de 1906, il en est venu à croire que le paradis terrestre de l’Ancien Testament, l’Eden, décrivait un endroit bien réel: Havilah, dans la vallée du fleuve Indus, où les gens préféraient la paix à la violence, l’éducation à l’ignorance, le libre-échange au protectionnisme.

«L’humanité n’aurait jamais survécu si ce n’était pas fondamentalement dans la nature humaine de coopérer plutôt que de s’entretuer», explique-t-il en entrevue à L’Express, à l’occasion de la publication (à compte d’auteur) de son livre Humanity: the World Before Religion, War and Inequality, qui lui a pris six ans à écrire.

Barry Brown
Barry Brown

«La majorité des gens aiment communiquer entre eux, travailler, échanger et fêter ensemble: c’est comme ça qu’on apprend les uns des autres et qu’on évolue.» Même aujourd’hui, alors que l’obsession des médias pour les mauvaises nouvelles laisse croire que le monde est à feu et à sang, «la bonne entente est la règle presque partout, pas l’exception».

Selon lui, l’homo sapiens porte en lui depuis 400 000 ans «le sens de la culture et du langage». Les mots, dit-il, pour échanger des informations et des idées, ont été «la première monnaie».

Guerre et déluge

Dès 10 000 ans avant notre ère, soutient-il, une première «université» à Gobekli, au milieu du Croissant fertile (en Turquie actuelle), attirait des voyageurs de partout.

En Inde, où se développait une société de castes professionnelles et familiales, les rivalités politiques auraient culminé, entre 4000 et 3000 av. J.-C.,  par la «première guerre» de l’histoire, qui aurait fait jusqu’à 4 millions de morts d’après certains écrits indiens.

C’est en réaction à cette horreur qu’a émergé une civilisation pacifiste et libérale dans la vallée du fleuve Indus, selon Barry Brown, alors que des monarchies autoritaires traditionnelles régnaient sur la Mésopotamie (l’Irak actuel) et l’Égypte.

Malheureusement, autour de 2000 av. J.-C., des changements climatiques sévères frappant toutes ces régions, mais particulièrement l’Inde (le fameux Déluge?), auraient incité des populations entières à prendre la route, notamment vers l’Ouest: en Mésopotamie et jusqu’en Égypte. On a appelé certains de ces réfugiés «Hébreux», qui signifierait «nomades venant de l’Est».

C’est de l’une de ces familles que serait issu le Joseph de la Bible, l’esclave devenu conseiller d’un pharaon peut-être lui-même d’origine hébraïque, autour des années 1300 av. J.-C. C’est son successeur Akhenaten qui instaure une «dictature religieuse» et qui provoque l’exode vers Israël d’un peuple «juif» divisé entre Hébreux démocrates pacifistes s’inspirant d’Abraham et Israélites sectaires militaristes menés par Moïse…

Shalomaste

Humanity est truffé de termes modernes pour décrire des récits préhistoriques et antiques, «pour que l’essai se lise comme un bon reportage journalistique sur une histoire pleine de rebondissements», admet l’auteur.

Humanity Barry BrownC’est réussi. Ce «Da Vinci Code juif» – c’est l’ambition de Barry Brown – est passionnant, même si le lecteur moyen ne vérifiera pas toutes ses interprétations des vieux textes sacrés, ses recoupements d’événements historiques en apparence séparés, ou ses explications sur l’étymologie commune de mots indiens et hébreux.

Ces dernières années, Barry Brown a consulté une foule d’anthropologues, archéologues et historiens des langues et des cultures de l’Inde et du Moyen-Orient, leur envoyant parfois des passages de son ouvrage encore en chantier et publiant quelques articles dans des journaux spécialisés pour susciter des commentaires et «tester» son matériel.

Les Juifs, dit-il, semblent particulièrement intéressés par sa théorie de leur provenance indienne, tant raciale que spirituelle. Son livre sort d’ailleurs alors qu’un Premier ministre indien, Narendra Modi, s’apprête à effectuer une première visite en Israël au début de juillet. «Plusieurs chercheurs indiens avec qui j’ai discuté de mes trouvailles se sont montrés intéressés par ce lien très ancien entre les deux peuples», assure Barry Brown.

Le journaliste – ex-correspondant de plusieurs journaux américains à Toronto – a adopté le mot «shalomaste», décrivant un mariage entre juif (shalom) et hindou (namaste), pour résumer sa philosophie valorisant l’accueil et l’oecuménisme.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur