«Voici le deuil des Méganticois»

Michel Huneault et Laurence Butet-Roch avec un exemplaire de Longue Nuit de Mégantic.

Michel Huneault et Laurence Butet-Roch avec un exemplaire de Longue Nuit de Mégantic.


30 janvier 2017 à 18h17
Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre La Cité et L’Express.
Cet article a été réalisé dans le cadre d’un partenariat entre La Cité et L’Express.

 Bianka Giuristante est étudiante en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité.


Le 6 juillet 2013, une catastrophe frappait Lac-Mégantic, une petite ville québécoise de 6000 habitants près de la frontière du Maine. Un train de wagons de pétrole du Dakota avait déraillé puis explosé au centre-ville, causant la mort de 47 résidents.

Que deviennent les familles victimes de la perte de leur fils, de leur fille, de leur maison ou de leur commerce plus de trois ans après la tragédie? C’est ce que Michel Huneault, photographe international, tente de nous montrer dans son premier livre photographique intitulé La longue nuit de Mégantic.

La veille, Huneault se trouvait par hasard à Montréal. 20 heures plus tard, il était déjà sur les lieux de l’événement, où il prenait les premières photos. Dans les premiers mois, il était presque impossible de parler aux résidents. Tous les médias étaient présents et les blessures des Méganticois étaient encore trop fraîches.

Long processus

Il a fallu trois ans à Michel Huneault pour compléter son travail. Son livre comprend non seulement des photographies, mais aussi cinq témoignages de gens touchés par la catastrophe. Pendant un an, il a suivi les acteurs principaux et tenté de partager leur peine.

Ce travail à long terme permet de créer des récits, explique le photographe lors du lancement torontois de l’ouvrage, samedi, à la galerie Stephen Bulger de la rue Queen ouest.

La longue nuit de Mégantic comprend un mélange des premières photos qu’il a prises à peine quelques heures après l’événement, des lieux un an ou deux après, et du quotidien des familles qui ont voulu partager leur histoire.

Ayant lui-même grandi dans un petit village québécois, Michel Huneault nous partageait qu’il a facilement pu s’identifier avec la peine que pouvait vivre les habitants de Lac-Mégantic. «Vous savez comment ils sont les Québécois, très unis… et encore plus lorsqu’ils viennent d’un petit village. Tout le monde se connaît.»

C’est ce qui a rendu cette expérience un peu plus intimidante, mais la réaction du public à la sortie de son livre a été très positive. «Certaines personnes me demandaient même comment j’avais fait pour entrer en contact avec certaines familles, qui refusaient de leur parler.»

Huneault a décidé qu’un livre était la plus belle façon de rendre hommage aux Méganticois. «Je voulais que les gens de Mégantic voient le livre sur leur bureau et aient envie de le laisser à la vue; qu’ils l’aiment. Pas le voir et n’avoir qu’envie de le cacher parce qu’il nous rappelle de mauvais souvenirs.»

Catastrophe internationale

La tragédie de Lac-Mégantic a fait le tour du monde. Pour Laurence Butet-Roch, qui a écrit la préface de La longue nuit de Mégantic, être à Paris lors de ce triste événement lui a seulement rappelé à quel point elle pouvait être loin de chez elle.

«La seule façon de vivre cette expérience était par les photos de Michel, qui a su le faire si gracieusement.»

C’était la première fois que le photographe et que la journaliste travaillaient ensemble. «J’aime beaucoup m’associer avec des gens dont l’écriture est leur expertise», indique Michel Huneault. «C’est intéressant pour moi, en tant que photographe, d’arriver à mettre des mots sur des émotions que je n’avais pas réussi à mettre dans mes photos.»

À la galerie Stephen Bulger, on diffusait une courte présentation vidéo racontant l’histoire de Clermont, qui a perdu son fils Éric dans l’accident. Des photos de la forêt où ils passaient la majorité de leur temps et les émotions dans la voix du père racontant des souvenirs avec son fils ont captivé la salle qui, majoritairement anglophone, suivait les sous-titres de la voix craquante du Québécois.

«Voici le deuil des Méganticois», a résumé Michel Huneault, «C’est là-dedans. Vous pouvez le consulter.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La réalité augmentée au service du marketing

Une sculpture virtuelle, The Merging, qui a été présentée à la Nuit blanche de Toronto en 2016.
SEED offrre aux consommateurs des expériences numériques sensorielles pour les fidéliser à certaines marques.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

Écotourisme de montagne en harmonie avec la vie paysanne

Haïti, terre paysanne.
Vallue, en Haïti, est reconnue pour sa réputation hospitalière et son tourisme de montagne.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h23

L’Écosse, terre de héros et de légendes

Doune Castle.
Entrer dans les Highlands écossais, c’est pénétrer dans un univers minéral mystérieux.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h21

Destinations préférées cet été

Avec ses racines grecques et latines, la Provence attire les Québécois.
Le palmarès est basé sur les ventes de guides Ulysse.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h20

L’eau de Flint, Michigan: des accusations d’homicide

Des hauts fonctionnaires savaient depuis des mois que l'eau du robinet était contaminée. (Photo: philografy - Flickr - Creative commons - http://bit.ly/2sHuFIP)
Le directeur de la santé publique du Michigan et quatre de ses officiers viennent d’être accusés.
En lire plus...

Nos foyers et nos droits

ajefo
C’est sous le thème Canada 150 : Nos foyers et nos droits que s’est déroulé, les 23 et 24 juin, le 38e congrès de...
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h18

Quelles mesures, au juste, pour la petite enfance en français?

enfants garderie
Quand un parent ne peut plus attendre pour une place en français pour son enfant, il passe à l'anglais... et continue en anglais.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h17

Bravo aux finissants 2017!

finissants
Nos ados entrent dans une autre étape de la vie.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h16

Des jeunes énergiques à Niagara Falls

Des participants de l'école Saint-Antoine de Niagara Falls au Grand Défi Pierre Lavoie.
Des élèves de l’école Saint-Antoine ont campé au Stade olympique de Montréal.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h14

Le lien le plus fort entre le Canada et la France

Au vernissage de l'exposition Vimy à l'AFT: Jeremy Diamond, directeur de la Fondation Vimy, la députée provinciale de Thornhill, Gila Martow, le chef de police Mark Saunders, la photographe Racheal McCaig, le directeur de l'AFT Thierry Lasserre et le consul de France Marc Trouyet.
Le centenaire de Vimy à la galerie de l'Alliance française de Toronto.
En lire plus...

26 juin 2017 à 16h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur