Un avenir local

Le pétrole bientôt à 200$ le baril selon l'économiste Jeff Rubin

Jeff Rubin

30 juin 2009 à 15h39

«Quatre des cinq dernières grandes récessions sont dues à des crises pétrolières» affirmait Jeff Rubin le 16 juin dernier devant le Toronto board of Trade. L’ex-économiste en chef de la CIBC a récemment sorti son livre Why the world is about to get a whole lot smaller dans lequel il prévoit une augmentation du prix du baril qui atteindrait plus de 200$ d’ici 2012 et où il décrit les conséquences d’une telle hausse.

Selon Jeff Rubin la crise économique et financière actuelle trouve ses origines dans le prix du baril. Si l’on en croit ses prévisions, l’avenir ne semble pas meilleur. Et pour cause, plusieurs facteurs continuent de faire augmenter la consommation de pétrole plus rapidement que l’offre.

La mondialisation est l’une des principales causes de cette augmentation de la demande dans la mesure où les transports sur de très longues distances, aériens notamment, sont de plus en plus nombreux.

Transports publics et privés

Concernant nos véhicules il explique que, même si ils sont «plus économiques, ils sont aussi plus puissants donc consomment, au final, autant que ceux des années 70» ajoutant qu’«avec le développement des banlieues on utilise beaucoup plus la voiture».

De leur côté, les économies émergeantes telles que la Chine et l’Inde ainsi que d’autres pays en développement ont un besoin croissant de pétrole et voient de plus en plus de gens circuler en voiture.

En Amérique du Nord, selon l’économiste, il faudrait privilégier d’autres moyens de transport. «L’industrie automobile ne se relèvera pas de la crise» et l’argent des contribuables utilisé pour tenter de la redresser «devrait plutôt être investi dans les transports publics».

Insistant sur leur manque d’efficacité, il ajoute qu’à Toronto «si les gens décidaient de prendre plus souvent les transports en commun, la TTC n’aurait pas la capacité de l’assumer».

Il y a encore du pétrole

«Géologiquement, il y a encore du pétrole», explique Jeff Rubin mais «les prix pour l’extraire deviennent trop élevés». «Nous sommes face à un défi à relever auquel personne ne s’est encore adressé» affirme-t-il.

Et la réponse, selon lui, ne réside pas dans le développement de nouveaux carburants mais dans une baisse de la consommation de pétrole. La société sera forcée de se réorganiser petit à petit, «les gens se rapprocheront des centres-villes, nous allons devoir devenir plus européens». Au niveau des transports il prévoit le développement des transports en bateau et une baisse du trafic aérien «ça deviendra difficile de voler, on prendra des vacances plus près de la maison».

Pas le choix

«La chose la plus significative pour résoudre le problème serait de passer d’une économie globale à une économie locale» préconise-t-il. En effet, l’augmentation du prix du pétrole, dont nous avons besoin pour transporter denrées alimentaires et matériaux, entraînera une hausse du prix des aliments et des biens qui nous obligera à consommer local le plus possible.

«Il ne s’agit pas d’être local pour être vert ou préserver les cultures mais parce que le contexte économique ne laissera pas le choix», affirme Jeff Rubin.

La bonne nouvelle est que ce changement de mode de vie orienté vers le local devrait créer des emplois, «ce qui été produit en Chine sera produit ici» à un coût plus élevé bien sûr, «on fera peut-être plus attention à la qualité, on achètera moins et on réparera davantage». Pour ceux qui pourraient avoir peur d’un tel scénario, il prétend que «tout cela n’a pas à être apocalyptique, sauf si on continue à vivre comme ça».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur