Naissance du patriote Philippe Landry

Il y a 155 ans


21 février 2006 à 13h49

Lorsqu’on examine le parcours de Philippe Landry, on se demande comment cet homme a pu devenir un des plus grands patriotes que l’Ontario français ait connus. Rien ne désignait ce Québécois à jouer un rôle de premier plan sur la scène franco-ontarienne. Pourtant, il a posé un geste retentissant et a rempli avec brio les fonctions de chef de file dans la période la plus sombre de la lutte contre le Règlement 17.

Né à Québec le 15 janvier 1846, élu tour à tour député conservateur de Montmagny à l’Assemblée nationale (1875-1876) et à la Chambre des communes (1878-1887), puis nommé au Sénat (1892-1916), l’agronome Philippe Landry devient président de la Chambre rouge le 23 octobre 1911. Quelque mois plus tard, le 25 juin 1912, le gouvernement de l’Ontario impose le Règlement 17 qui interdit l’instruction en français après la deuxième année et qui limite l’enseignement du français à une heure par jour.

Les Franco-Ontariens montent aux barricades et la résistance s’organise. Philippe Landry appuie ses compatriotes de l’Ontario et fait de la cause franco-ontarienne son cheval de bataille. Tant et si bien qu’il est élu président de l’Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario (ACFEO) en 1915.

Au moment de la période la plus sombre de la lutte contre le Règlement 17, Philippe Landry pose un geste retentissant. Il démissionne comme président du Sénat canadien. Dans une lettre au premier ministre Robert Borden, en date du 22 mai 1916, il écrit: «J’ai l’intention, à titre de représentant autorisé des Canadiens-français de l’Ontario, de prendre ouvertement la défense de ceux qui n’ont pas eu de défenseurs parmi les hommes de leur race que la province de Québec compte dans l’exécutif fédéral; (…) Pour accomplir ce devoir, sans m’exposer à l’accusation de vous causer d’inutiles embarras en me servant indûment d’un prestige que je vous dois, il faut, les convenances l’exigent, que je descende du fauteuil présidentiel que j’occupe au Sénat. Je vous prie donc d’accepter ma démission.»

Landry agit pour protester contre le gouvernement de Robert Borden qui ne fait rien pour dénouer la crise linguistique. Il quitte la présidence du Sénat «comme une protestation contre tous ceux que l’amour du pouvoir tient engourdis ou que les faveurs ministérielles endorment dans une fausse sécurité».

Il démissionne pour se consacrer entièrement «à la défense d’une noble cause que je veux tenir au-dessus des mesquins intérêts des partis politiques, et pour le triomphe de laquelle il me fait plaisir de sacrifier les quelques années qu’il me reste à vivre.»

C’est le 20 décembre 1919 que l’honorable Philippe Landry meurt en fonction, tant comme sénateur que président de l’ACFEO.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un autre prix pour Aurélie Resch

Aurélie Resch à l'île de Pâques.
Notre chroniqueuse de voyages Aurélie Resch a remporté en fin de semaine dernière le prix de la Travel Media Association of Canada pour le...
En lire plus...

29 mai 2017 à 15h13

Deux «fliptubeurs» d’une école de Vancouver s’imposent au concours de TFO

Les animateurs de Flip, Alex Normand, Marie-Josée Lalande, Louis-Philippe Gallant-Caron et Francesca Merentié Cinéas, avec les jeunes gagnants Simon et Sébastien.
Simon et Sébastien, deux étudiants à l’école secondaire Jules-Verne, à Vancouver, sont les grands gagnants de la tournée Fliptubeur organisée par le Groupe Média...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h20

Un road-trip de l’Argentine à l’Alaska

Nico et Lola arrivés en Alaska.  (Photo: page Facebook Kombipa’l Norte)
On a tous en nous des rêves, certains plus réalistes que d’autres. Mais même les plus fous d’entre eux ont la capacité d’être menés...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h19

Wanna Cry? Sèche tes pleurs…

wanna cry
Suite à l’attaque informatique du vendredi 12 mai par un virus baptisé Wanna Cry, je pensais qu’une petite mise à jour des termes français...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h19

Propos machiavéliques de fonctionnaires anglo-suprémacistes

cour-induite-en-erreur
Parmi la haute direction du ministère de la Justice de l’Alberta, il y a toujours eu un groupe influent de hauts fonctionnaires pour qui...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h18

Le mouvement «queer» revendique la normalité

Feeling Queer
C’est un paradoxe moderne: le mouvement queer, par définition hors-norme et contestataire de l’ordre sexuel établi, revendique aujourd’hui la «normalité» ou l’«homonormativité». C’est ce qu’on a...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h18

OGM: seulement 3% du panier d’épicerie

fruits epicerie ogm
Où sont les OGM dans notre assiette? Les gènes modifiés se cachent-ils dans le tofu, les fraises géantes, les tomates? En l’absence d’étiquetage, un...
En lire plus...

L’île aux 38 millions de morceaux de plastique

L'Île Henderson fait partie du Patrimoine mondial de l’Humanité. (Photo: The Atlantic - Jennifer Lavers - http://theatln.tc/2r0BWmv)
C’est une des îles les plus isolées du Pacifique, et elle n’est pas habitée par un seul humain. Les touristes ne s’y arrêtent pratiquement...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h16

«Venise qui mire son front dans les eaux…»

Le Grand Canal.
Il avait bien raison, le parolier Étienne Bardou (18??-1938), de qualifier ainsi Venise dans la chanson Venise et la Bretagne, que le célèbre interprète...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h15

Lecture de textes canadiens au Festival des francophonies en Limousin

Mishka Lavigne, Matthieu Girard, Gilles Poulin-Denis.
Le directeur artistique du Théâtre français de Toronto, Joël Beddows, fera partie d’une délégation canadienne au Festival des francophonies en Limousin du 23 au...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h15

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur