L’Université d’Ottawa souhaite être désignée sous la LSF

Le recteur de l’Université d’Ottawa, l’ancien ministre fédéral Allan Rock.

31 janvier 2012 à 11h34

Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, a rencontré des représentants de l’Université d’Ottawa pour discuter de la possibilité que l’Université soit désignée en vertu de la Loi sur les services en français (LSF). La rencontre a eu lieu le 27 janvier dernier à Toronto, dans les bureaux du Commissariat, à la demande du recteur Allan Rock, qui a dirigé la délégation de l’Université.

L’Université d’Ottawa étudie la possibilité de demander une désignation en vertu de la LSF. Le paragraphe 9(2) de cette loi reconnaît explicitement qu’une université peut être désignée, mais seulement si elle y consent.

Une désignation de l’Université d’Ottawa aurait nécessairement une influence sur les autres institutions de haut savoir qui ont le mandat de répondre aux besoins éducatifs et culturels de la francophonie ontarienne. Ainsi, le Collège Glendon, l’Université de Hearst et l’Université Laurentienne pourraient également demander une telle désignation.

«La rencontre d’aujourd’hui constitue le premier pas d’un processus qui, nous l’espérons, nous permettra de voir clair et de décider de la recommandation à faire à notre Bureau des gouverneurs», a déclaré Allan Rock.

Parmi les questions qui ont été discutées, une première série a trait aux effets d’une désignation sur l’offre de programmes et de cours.

L’Université a adopté un Règlement sur le bilinguisme qui prévoit diverses modalités touchant l’offre de programmes dans les deux langues ou dans l’une d’entre elles.

Il n’y a pas de symétrie parfaite entre l’offre de cours et de programmes dans les deux langues: certains cours peuvent n’être offerts qu’en français, alors que d’autres ne sont offerts qu’en anglais.

De plus, il est normal, dans la vie d’une université, que des programmes soient créés pour répondre à de nouveaux besoins, et que des programmes soient abolis lorsqu’ils n’attirent plus d’étudiants ou qu’ils ont perdu leur raison d’être.

La délégation de l’Université d’Ottawa a aussi demandé des précisions sur les répercussions de la LSF sur les différents services de l’Université.

Bien que les services aux étudiants soient généralement offerts dans les deux langues, l’Université se pose certaines questions quant aux effets d’une désignation sur le fonctionnement interne de certains services. Une troisième série de questions a porté sur les effets de la LSF sur la gouvernance de l’Université.

Invité à prononcer le discours d’ouverture du colloque sur les 25 ans de la LSF, le commissaire aux langues officielles Graham Fraser a déclaré le 17 novembre dernier: «L’Université d’Ottawa est la plus grande institution d’enseignement postsecondaire francophone d’Amérique du Nord, hors Québec. Pour protéger les services en français au sein de l’université, il serait important, sur le plan symbolique pour faire rayonner et développer la culture francophone en Ontario, de désigner l’Université d’Ottawa comme organisme assujetti à la Loi sur les services en français.»

Le 31 mai 2008, le Collège Boréal a été la première et, jusqu’ici, la seule institution postsecondaire désignée sous la LSF. Son président, Denis Hubert-Dutrisac ne manque aucune occasion de publiciser les avantages d’une telle désignation.

Allocution du commissaire aux langues officielles

Résumé d’une intervention de Denis Hubert-Dutrisac

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Un autre prix pour Aurélie Resch

Aurélie Resch à l'île de Pâques.
Notre chroniqueuse de voyages Aurélie Resch a remporté en fin de semaine dernière le prix de la Travel Media Association of Canada pour le...
En lire plus...

29 mai 2017 à 15h13

Deux «fliptubeurs» d’une école de Vancouver s’imposent au concours de TFO

Les animateurs de Flip, Alex Normand, Marie-Josée Lalande, Louis-Philippe Gallant-Caron et Francesca Merentié Cinéas, avec les jeunes gagnants Simon et Sébastien.
Simon et Sébastien, deux étudiants à l’école secondaire Jules-Verne, à Vancouver, sont les grands gagnants de la tournée Fliptubeur organisée par le Groupe Média...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h20

Un road-trip de l’Argentine à l’Alaska

Nico et Lola arrivés en Alaska.  (Photo: page Facebook Kombipa’l Norte)
On a tous en nous des rêves, certains plus réalistes que d’autres. Mais même les plus fous d’entre eux ont la capacité d’être menés...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h19

Wanna Cry? Sèche tes pleurs…

wanna cry
Suite à l’attaque informatique du vendredi 12 mai par un virus baptisé Wanna Cry, je pensais qu’une petite mise à jour des termes français...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h19

Propos machiavéliques de fonctionnaires anglo-suprémacistes

cour-induite-en-erreur
Parmi la haute direction du ministère de la Justice de l’Alberta, il y a toujours eu un groupe influent de hauts fonctionnaires pour qui...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h18

Le mouvement «queer» revendique la normalité

Feeling Queer
C’est un paradoxe moderne: le mouvement queer, par définition hors-norme et contestataire de l’ordre sexuel établi, revendique aujourd’hui la «normalité» ou l’«homonormativité». C’est ce qu’on a...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h18

OGM: seulement 3% du panier d’épicerie

fruits epicerie ogm
Où sont les OGM dans notre assiette? Les gènes modifiés se cachent-ils dans le tofu, les fraises géantes, les tomates? En l’absence d’étiquetage, un...
En lire plus...

L’île aux 38 millions de morceaux de plastique

L'Île Henderson fait partie du Patrimoine mondial de l’Humanité. (Photo: The Atlantic - Jennifer Lavers - http://theatln.tc/2r0BWmv)
C’est une des îles les plus isolées du Pacifique, et elle n’est pas habitée par un seul humain. Les touristes ne s’y arrêtent pratiquement...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h16

«Venise qui mire son front dans les eaux…»

Le Grand Canal.
Il avait bien raison, le parolier Étienne Bardou (18??-1938), de qualifier ainsi Venise dans la chanson Venise et la Bretagne, que le célèbre interprète...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h15

Lecture de textes canadiens au Festival des francophonies en Limousin

Mishka Lavigne, Matthieu Girard, Gilles Poulin-Denis.
Le directeur artistique du Théâtre français de Toronto, Joël Beddows, fera partie d’une délégation canadienne au Festival des francophonies en Limousin du 23 au...
En lire plus...

29 mai 2017 à 12h15

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur