Les libertés de religion et d’expression n’autorisent pas les propos haineux

Le juge Marshall Rothstein

5 mars 2013 à 10h36

Le 27 février dernier, la Cour suprême du Canada a rendu une importante décision au sujet des droits constitutionnels à la liberté de religion et à la liberté d’expression par rapport à la publication de propos jugés haineux.

Le grand nombre d’intervenants dans le dossier Saskatchewan c. Whatcott illustre l’importance des questions en litige.

En effet, le plus haut tribunal du pays a eu l’occasion de prendre en considération les positions présentées par 26 intervenants dont l’Assemblée des Premières Nations, l’Association canadienne des libertés civiles, l’Association du Barreau canadien, les Commissions des droits de la personne du Canada, de l’Alberta, de l’Ontario, des Territoires du Nord‑Ouest et du Yukon, le Congrès juif canadien, Égale Canada, l’Église Unie du Canada, le Fonds d’action et d’éducation juridiques pour les femmes, Journalistes canadiens pour la liberté d’expression, la Ligue catholique des droits de l’homme ainsi que les procureurs généraux de la Saskatchewan et de l’Alberta.

Voici un résumé des faits. Dans le Code des droits de la personne de la Saskatchewan, l’orientation sexuelle figure à la liste des motifs de distinction illicites et l’alinéa 14(1)(b) du Code interdit la publication ou l’affichage de toute représentation qui, pour un motif de distinction illicite, expose ou tend à exposer une personne ou une catégorie de personnes à la haine, les ridiculise, les rabaisse ou porte par ailleurs atteinte à leur dignité.

La Commission des droits de la personne de la Saskatchewan a été saisie de quatre plaintes relatives à quatre tracts publiés et distribués par William Whatcott. Les plaignants ont allégué que les tracts fomentaient la haine contre des personnes en raison de leur orientation sexuelle.

Le tribunal constitué pour examiner les plaintes a jugé que les tracts constituaient des publications interdites par l’article 14 du Code des droits de la personne de la Saskatchewan au motif qu’ils exposaient des personnes à la haine et les ridiculisaient en raison de leur orientation sexuelle, et il a estimé que l’article 14 du Code constituait une limite raisonnable à la liberté de religion et à la liberté d’expression que garantissent à Whatcott les dispositions 2a) et b) de la Charte canadienne des droits et libertés.

La Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan a confirmé la décision du tribunal, mais la Cour d’appel de cette province a jugé que les tracts ne contrevenaient pas au Code.

Les motifs du jugement de la Cour suprême du Canada ont été écrits par le juge Marshall Rothstein. Après avoir examiné la constitutionnalité de l’alinéa 14(1)(b) du Code, le juge Rothstein conclut que cette disposition porte atteinte aux droits constitutionnels de Whatcott, mais que cette atteinte est justifiée au regard de l’article premier de la Charte.

«L’alinéa 14(1)(b) constitue une limite raisonnable à la liberté d’expression et à la liberté de religion dont la justification peut se démontrer dans le cadre d’une société libre et démocratique.. »

Il est à noter que les quatre tracts qui ont fait l’objet de la plainte sont reproduits en annexe de cette décision de la Cour suprême. À mon avis, cette décision devrait avoir un effet dissuasif sur les individus et groupes qui, dans quelque domaine que ce soit, prêchent l’intolérance à l’égard de groupes vulnérables ou minoritaires.

Texte de la décision

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur