Le vieillissement: prochaine menace pour l’économie

Le Collège Glendon accueille une conférence sur l'après-crise

Les économistes conférenciers: Tim Besley, Pierre Fortin et George Akerlof

«Le Canada cueille le fruit de sa prudence budgétaire» expliquait Pierre Fortin, professeur d’économie à l’Université du Québec à Montréal lors d’une conférence au Collège Glendon organisée mercredi dernier par le Centre sur les défis mondiaux, associé avec l’école des Affaires publiques et internationales de Glendon. Avec lui, George Akerlof, prix Nobel d’économie et professeur d’économie à l’Université de Californie, Berkeley et Tim Besley professeur d’économie et de science politique à London School of Economics, ont participé à cette conférence intitulée Après la crise.

«Nous avons besoin d’un vrai dialogue entre politiciens et chercheurs», expliquait Mamdouh Choukri, président de l’Université York, qui estime qu’il n’y a pas assez de débats publics sur ce qui se passe au Canada dans le domaine financier.

De tels débats devraient en effet permettre d’avancer vers des solutions durables permettant de minimiser les risques de crise économique.

Cette conférence proposait donc de revenir sur certaines interrogations soulevées par la crise financière tout en envisageant des orientations possibles pour les années d’après la crise.

Esprit animal et économie

Pour expliquer les causes de la récession, Georges Akerlof a fait le lien entre psychologie humaine et économie, thème développé dans son ouvrage co-écrit avec Robert Shiller intitulé Animal Spirits: How Human Psychology Drives the Economy, and Why It Matters for Global Capitalism. L’économiste a démontré que les facteurs psychologiques sont déterminants dans la santé de l’économie. Parmi ces facteurs, la confiance a une influence considérable.

En simplifiant les choses, on pourrait dire que tant que l’on y croit, tout se passe bien. Georges Akerlof considère que chaque période de croissance est liée à une histoire apportant un certain confort psychologique dont la base n’est pas forcement rationnelle. Il évoque en effet des illusions de richesse, des remèdes de charlatan.

Expliquant qu’il y a des cycles en psychologie, il informe que ces mêmes mécanismes ont une part importante dans les récessions qui seraient elle aussi en partie basées sur des histoires, des illusions.

Pour parer à ces problèmes il évoque quatre lignes de défense: la régulation, le rediscounting, deposit guarantees, bankruptcy management. Pierre Fortin a de son côté fait état de la situation économique au Canada qui, selon lui, a «le système financier le plus solide du monde».

Les difficultés ne sont pas terminées

D’après l’économiste québécois, le fait que le Canada soit le pays le moins endetté du G7 a laissé une marge de manœuvre suffisante pour limiter les conséquences de la récession, ce qui lui fait dire que le pays «a cueilli le fruit de sa prudence budgétaire».

Néanmoins, il considère que «si le Canada avait visé un taux d’inflation de 3% au lieu de 2%, la reprise aurait été plus solide».

Il faudrait donc tirer trois leçons: «Mettre fin au complexe d’infériorité face aux États-Unis, car on a un meilleur système de régulation du système financier, rétablir l’équilibre entre les revenus et les dépenses budgétaires et relever la cible officielle d’inflation à 3 ou 4% au lieu de 2%, pour renforcer la flexibilité».

Les difficultés ne sont pas terminées pour autant. Pierre Fortin a rappelé les grands défis auxquels devra faire face le Canada dans les années à venir.

Le problème principal semble être le vieillissement de la population qui engendrera un revenu fiscal plus faible, vu la diminution du nombre d’actifs, et l’augmentation du nombre de retraités. Il faudra gérer l’énorme pression sur le système de santé et les services sociaux. Les dépenses de santé augmentent déjà beaucoup plus rapidement que les revenus nationaux et d’après l’économiste, «même l’augmentation de l’immigration ou du taux de natalité ne changeront rien».

Pour lui, il ne fait aucun doute qu’il faut changer la façon dont est géré le système de santé qui coûte 135 milliards $ par an et tout faire pour engendrer une accélération de la croissance économique.

Il semblerait, d’après Pierre Fortin, que le système de santé canadien, fierté nationale, soit aussi celui qui coûte le plus cher par habitant, «à part celui de l’Islande», et que ses performances soient nettement moins bonnes que celui des autres pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique).

Toujours d’après l’économiste, il faut également pousser l’économie par des mesures fiscales appropriées et procurer formations, technologies et équipements pour produire plus et mieux dans un pays où «la productivité par heure travaillée est très faible, inférieure de 20% à celle des États-Unis».

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Combo «Agri-Culture» autour de St. Catharines

Ruelle de grafittis et murales devant le FirstOntario Performing Arts Centre à St. Catharines. (Photo: Nathalie Prézeau)

Le seul spectacle en français que l’imitateur André-Philippe Gagnon fera cet automne lors de sa tournée ontarienne sera celui de St. Catharines le 20 octobre. On pourrait s’étonner qu’une ville de 130 000 habitants, dont environ 4 000 francophones, ait pris une telle initiative, mais le magnifique centre des arts FirstOntario Performing Arts Centre, géré […]


26 septembre 2016 à 23h32

Tintamarre de 1000 jeunes à Toronto pour le Jour des Franco-Ontariens

Les élèves de nos deux conseils scolaires se sont rassemblée en face de l'hôtel de ville de Toronto pour la levée du drapeau franco-ontarien.

Plus d’un millier d’élèves des écoles françaises laïques et catholiques de Toronto ont bravé la pluie pour se rassembler au centre-ville, vendredi midi, pour fêter le Jour des Franco-Ontariens (officiellement ce dimanche 25) et chanter Mon beau drapeau pendant qu’était hissé le drapeau vert et blanc au mat de l’hôtel de ville. À 10h, plusieurs […]


23 septembre 2016 à 21h34

Université franco-ontarienne: Dyane Adam présidera un Conseil de planification

Dyane Adam

L’ancienne commissaire aux langues officielles du Canada, Dyane Adam, ex-principale du campus Glendon de l’Université York, présidera un nouveau «Conseil de planification pour une université de langue française». Ce n’est pas encore la gouvernance d’une future université franco-ontarienne, réclamée par le mouvement associatif et le projet de loi privé de la députée néo-démocrate France Gélinas, […]


22 septembre 2016 à 16h46

Débat Trump-Clinton non concluant

Donald Trump, Hillary Clinton.

On n’a pas eu à éponger de sang sur la scène de l’université Hofstra (New York) après le premier débat télévisé Trump-Clinton lundi soir, les deux candidats présidentiels américains paraissant retenir leurs coups. Hillary Clinton et Donald Trump ont esquivé relativement facilement les allusions/allégations/accusations les plus dangereuses et sont même restés plutôt polis l’un envers l’autre. […]


27 septembre 2016 à 2h11

Une première croisière «French Touch» réussie

Embarquement sur le Empress of Canada.

La croisière French Touch du jeudi 22 septembre a rassemblé une centaine de personnes sur le bateau à trois ponts Empress of Canada. Cette première activité de Clink Toronto, l’entreprise d’Adra Berezintsev, a permis à ces curieux de manger, danser, réseauter et découvrir des jeunes professionnels franco-torontois et leurs projets. «Je veux promouvoir des entreprises […]


26 septembre 2016 à 23h22

Stefie Shock commence avec Gainsbourg et finit avec… Stefie Shock

Stefie Shock et Fanny Bloom sur la scène du théâtre Randolph le 24 septembre. (Photo: André Pilon)

Le concert des 12 belles dans la peau de Stefie Shock, un hommage à Serge Gainsbourg et à ses amours, a charmé le public du festival Francophonie en fête au théâtre Randolph, samedi soir. Le musicien et chanteur québécois, accompagné des chanteuses Fanny Bloom, Gaëlle et (en remplacement de Pascale Bussière) Émilie, avec des musiciens […]


26 septembre 2016 à 23h21

Michel Rivard, maître de la scène et de la foule

Michel Rivard sur la scène du théâtre Randolph le 23 septembre. (Photo: Nathalie Prézeau)

C’est à la veille de son 65e anniversaire de naissance (!) que Michel Rivard, superbement accompagné de deux musiciens, est monté sur la scène du théâtre Randolph du festival Francophonie en fête vendredi soir. Ça ne rajeunissait personne dans la salle, bien qu’on pouvait être encouragé de constater que l’ex-Beau dommage affiche toujours une forme […]


26 septembre 2016 à 23h19

«Je vais amener mon accent franco-ontarien partout»

Céleste Lévis au théâtre Spadina de l'AFT pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Bianka Giuristante)

 Bianka Giuristante est étudiante en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité. Dans le cadre du festival Francophonie en fête de Toronto, la Franco-Ontarienne Céleste Lévis montait sur la scène du théâtre Spadina de l’Alliance française, jeudi soir. Accompagnée de son guitariste et d’un homme à tout faire, cette dernière proposait une soirée intime […]


26 septembre 2016 à 23h18

Michel Bénac: franco-unique!

Michel Bénac au 918 Bathurst pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Thomson Birara)

 Thomson Birara est étudiant en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité. Pourquoi y a-t-il si peu de Franco-Ontariens dans l’univers musical canadien? Selon Michel Bénac, chanteur du groupe Swing, c’est une question d’acceptation de soi et d’appui de la communauté. Le festival Francophonie en fête accueillait Michel Bénac, mercredi dernier, au 918 Bathurst, […]


26 septembre 2016 à 23h18

Une «loi Mauril Bélanger» pour une ville d’Ottawa bilingue?

Ronald Madou

«Le gouvernement fédéral doit prendre les dispositions afin que notre capitale nationale soit bilingue avant les festivités de 2017.»  C’est l’exhortation que le mathématicien et actuaire à la retraite Roland Madou écrit dans un mémoire envoyé au gouvernement de Justin Trudeau le 17 septembre dernier. Et, compte tenu que ce bilinguisme était un des principaux […]


26 septembre 2016 à 23h16

Décès de Marcelle Goulet

Lise Goulet et sa mère Marcelle.

Marcelle Goulet, née Bérini, est décédée paisiblement dans son sommeil à l’Hôpital Mount Sinaï à Toronto le samedi 3 septembre 2016, à l’âge de 90 ans. Originaire de Timmins, elle était la sœur de l’artiste Clément Bérini et la mère de l’éducatrice Louise Goulet. Mme Goulet a été exposée à Toronto le 6 septembre, puis […]


26 septembre 2016 à 23h15

Haïti écolo-glamour

Gregory Kenol (à g.), guide écotouristique au Montcel en Haïti.

Les écotouristes se régaleront à l’auberge Le Montcel logée sur les hauteurs de Port-au-Prince près de Kenscoff, une commune reconnue pour sa prodigieuse production maraîchère. Bien que l’auberge soit à 14 km de la capitale, il faut compter deux heures de route escarpée en montagne pour s’y rendre. Dès l’arrivée on découvre un étonnant complexe […]


26 septembre 2016 à 23h15
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur