Le père d’Oscar Pistorius critique la sécurité sud-africaine

à 15h01 HNE, le 5 mars 2013.

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud – Une dispute publique a éclaté mardi entre les membres de la famille d’Oscar Pistorius, l’olympien doublement amputé accusé d’avoir tué sa petite amie, le coureur et ses proches ayant pris leurs distances des commentaires de son père au sujet des armes à feu et de la criminalité en Afrique du Sud.

Le parti au pouvoir en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC), a lui aussi pris partie dans la dispute. Un porte-parole du parti a accusé le père du coureur, Henke Pistorius, de racisme pour ses propos sur les crimes commis contre les Sud-Africains blancs et pour avoir suggéré que l’ANC n’en fait pas assez pour les protéger.

La famille Pistorius et la firme de relations publique qu’elle a recrutée tentent de contrer toute publicité négative ou controverse qui pourraient avoir un impact sur le procès du coureur, à l’issue duquel il pourrait être condamné à la prison à vie pour meurtre prémédité.

Ils ont rapidement diffusé un communiqué mardi matin, affirmant que la famille était «profondément préoccupée» par l’entrevue avec Henke Pistorius diffusée par des médias britanniques. Ses propos «ne représentent pas le point de vue d’Oscar ni du reste de la famille Pistorius», affirme le communiqué.

Henke Pistorius a déclaré au «Telegraph» et au «Mirror» que sa famille possédait des armes à feu pour se protéger.

Posséder des armes n’est pas inhabituel en Afrique du Sud. Il y a deux ans, le ministre responsable de la police, Nkosinathi Emmanuel Mthethwa, avait déclaré que dans ce pays de 49 millions d’habitants, il y avait 1,7 million de propriétaires d’armes enregistrés possédant 2,9 millions d’armes à feu.

Oscar Pistorius possédait un permis de la police pour le pistolet 9 mm avec lequel il a tiré sur Reeva Steenkamp au petit matin de la Saint-Valentin.

Selon une association sud-africaine de collectionneurs d’armes dont le coureur est devenu membre en avril, Oscar Pistorius possédait six autres armes à feu dans sa collection, mais elles n’étaient pas encore enregistrées.

Le journal sud-africain «Beeld» a rapporté que le père de l’olympien, trois de ses oncles et son grand-père possédaient ensemble un total de 55 armes à feu allant des armes de poing aux carabines.

«Certaines armes servent à la chasse et d’autres servent à la protection, comme les armes de poing», a déclaré Henke Pistorius au «Telegraph». «Regardez le nombre de crimes commis contre les Blancs. La protection est vraiment faible dans ce pays, c’est un aspect de notre société, et cela a à voir avec le gouvernement de l’ANC», a-t-il dit.

«On ne peut se fier à la police, non parce qu’elle est inefficace, mais parce que la criminalité est tellement répandue», a affirmé le père de l’athlète, selon le journal.

Henke Pistorius a précisé qu’il n’avait jamais eu recours à une arme à feu pour se défendre, mais a ajouté: «Cela ne signifie pas que je n’aie jamais été victime d’un vol de voiture ou d’une attaque. En tant que famille, nous avons trop de respect pour la vie pour avoir recours à une arme chaque fois que nous avons l’occasion de nous en servir».

La famille s’est dite inquiète par les commentaires du père et en particulier par sa déclaration voulant que l’ANC ne fasse pas assez d’efforts pour protéger les Blancs.

Le porte-parole de l’ANC, Jackson Mthembu, a déclaré que le parti rejetait «avec outrage» cette allégation.

«Non seulement cette déclaration est-elle dénuée de vérité, elle est aussi raciste», a déclaré M. Mthembu dans un communiqué. «Il est déplorable qu’il ait choisi de politiser un incident tragique qui est toujours frais dans la mémoire des personnes touchées et dans celle du public.»

Les médias sud-africains ont déjà rapporté qu’Oscar Pistorius avait peu de relations avec son père avant la mort de Reeva Steenkamp. Mais le père a été vu en train de réconforter son fils alors qu’il pleurait durant son audience de libération sous caution.

+Récents

De la danse contemporaine qui a des allures de fête communautaire

Ce qui fait la force de l’événement Dusk Dances, qui revient dans le grand parc Withrow, dans l’est de Toronto, avec quatre courtes chorégraphies et une pièce plus longue, du lundi 1er au dimanche 7 août, c’est que «la communauté l’a adopté». C’est ce qu’indique à L’Express la fondatrice et directrice du festival, Sylvie Bouchard, […]


26 juillet 2016 à 9h24

L’été est festif à Montréal

Une envie de se divertir pour une journée ou deux ? Montréal vous tend les bras avec une programmation, comme chaque année, des plus réjouissantes. Des festivals à gogo Festival juste pour rire : Venez rire et assister aux derniers spectacles des comiques les plus en vue ou émergeant. Une bonne occasion de tester votre […]


26 juillet 2016 à 9h23

Stef Paquette au Jardin botanique de Toronto

Le jeudi 11 août à 19h, la tournée estivale du chansonnier franco-ontarien Stef Paquette le mènera au Jardin botanique de Toronto dans le parc Edwards Gardens. Pendant dix jeudis, cet été, le Jardin propose des concerts gratuits, à l’extérieur près de la grange historique, quand il fait beau, ou à l’intérieur en cas de pluie. […]


21 juillet 2016 à 12h20

Hillary Clinton a des ancêtres canadiens-francais

Perche-Québec
26 juillet 2016 à 3h26

Michael Ford élu au Conseil municipal

Radio-Canada
26 juillet 2016 à 1h24

Curiosités albertaines

L’Alberta est bien connue pour ses sables bitumineux de l’Athabasca, au nord-est de la province, et par l’incendie catastrophique qui a ravagé cette région. Mais les richesses naturelles qu’offrent les Rocheuses albertaines attirent toujours de nombreux touristes, par leurs parcs, chutes d’eau, lacs, sources thermales et autres paysages, promenades et curiosités naturelles. Les Badlands Il […]


26 juillet 2016 à 9h16

Aruba et son microclimat

Un nombre croissant de voyageurs veut aller ailleurs que dans le trio très abordable formé de Cuba, de la République dominicaine et du Mexique. Aller ailleurs dans les Caraïbes, ça veut dire payer plus cher. Outre l’attrait de la nouveauté, il faut avoir de bonnes raisons de payer plus. L’île d’Aruba, à 25 km au […]


26 juillet 2016 à 9h15

Au lieu de chercher des Pokémons, cherchez des parcs!

Tout le monde le sait, mais pas tout le monde le fait: passer du temps dans un milieu naturel a des effets positifs sur la santé mentale et physique. Cet été, les Parcs Ontario mettent donc la population au défi de passer plus de temps en nature et de développer de nouvelles habitudes de santé. […]


26 juillet 2016 à 9h14

Une stratégie pour la culture

Le gouvernement libéral de l’Ontario vient de lancer sa toute première Stratégie pour la culture, qui veut encourager la participation du public dans les arts et la culture, en maximiser les répercussions économiques et aider les Ontariens à «raconter leurs histoires». Eleanor McMahon, la nouvelle ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport, en […]


26 juillet 2016 à 9h14

Mémoire retrouvée: le juge aurait dû déterminer lui-même la crédibilité des adversaires

Dans la cause Agnès Whitfield c. Bryan Whitfield, le juge John R. McIsaac, de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, a abdiqué son rôle de juge des faits lorsqu’il a utilisé la preuve d’une psychologue pour résoudre le litige découlant de la version différente des deux parties. C’est ce qu’a indiqué la Cour d’appel […]


26 juillet 2016 à 9h13

Les doigts et leur étymologie

Il m’est déjà arrivé de parler des doigts de la main dans ces pages mais c’était alors pour recenser les nombreuses expressions qui contiennent le nom d’un d’entre eux ou le mot «doigt» lui-même. Manger sur le pouce, mettre à l’index, faire un doigt d’honneur, avoir le pouce vert… Il existe un nombre impressionnant d’expressions […]


26 juillet 2016 à 9h12
See all articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur