Les intellectuels de gauche, une espèce en voie de disparition?

Ramin Jahanbegloo invité pour tenir conférence sur le sujet

Ramin Jahanbegloo

Ramin Jahanbegloo


30 janvier 2017 à 18h08

Jean-Paul Sartre disait que «l’intellectuel est quelqu’un qui se mêle de ce qui ne le regarde pas». Est-il donc toujours crédible de parler d’intellectuels de nos jours?

Pour Ramin Jahanbegloo, philosophe politique et directeur du Centre Mahatma Gandhi d’études pour la non-violence et la paix, c’est une espèce en voie de disparition.

En effet, alors que les siècles derniers a vu émerger des intellectuels comme Zola et Sartre, Ramin Jahanbegloo voit aujourd’hui la figure de l’intellectuel changer avec la société: «l’opulence matérielle a remplacé la préoccupation politique», a-t-il livré d’un air grave à l’Alliance française de Toronto la semaine dernière.

Les intellectuels sont en crise, ils ne luttent plus, ils sont en déclin, dit-il. Le philosophe politique déplore chez les intellectuels modernes l’absence de «passion politique» du genre de celle qui se manifestait encore il y a 50 ans. «Désormais, pour correspondre aux attentes de la culture de masse, les intellectuels se mettent à écrire des bouquins sur le bonheur», déplore-t-il.

On est loin du propre de l’intellectuel, qui se doit être un «penseur citoyen» pour Ramin Jahanbegloo. C’est par son action de création culturelle, en intervenant au sein de l’espace public que l’intellectuel doit entrer dans l’arène politique: «l’intellectuel défend une vérité face au pouvoir afin d’y résister», selon le philosophe.

Ramin Jahanbegloo reste optimiste, notamment face à la montée des nationalismes, qu’il désapprouve. Pour lui, c’est le devoir de l’intellectuel qui, par une pensée critique par rapport à l’ère du temps, doit «se battre contre les injustices».

Ramin Jahanbegloo s’imagine en effet que, dans nos sociétés en proie aux doutes et face à des partis politiques prônant le protectionnisme et l’intolérance, des voix vont s’élever et développer une forme de contre-pouvoir actif et pacifique. Ainsi, il est encore temps de sauver ce qu’il considère comme les vrais intellectuels et de redévelopper notre esprit critique.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur