Êtes-vous prêt pour la génération Y?


22 septembre 2015 à 9h11

Pour la première fois dans l’histoire, il y a quatre générations dans le milieu de travail. Cela n’est jamais arrivé auparavant. Il y a eu quatre générations dans la société, mais jamais ensemble dans le milieu du travail.

Chaque génération se rebelle à un moment donné dans sa vie. Elle le fait de la même manière, encore et encore. Nous avons vu des cheveux longs, des cheveux courts, des perruques poudrées, des personnes qui communiquent entre elles en utilisant des mots incompréhensibles; et j’en passe.

Cependant, chaque génération a renoncé à la forme la plus apparente de leur rébellion afin de s’intégrer à la société en général. On ne voit plus de cheveux longs ou des tenues à la mode hippie. Ce à quoi ils ne renoncent pas à leur système de valeurs, qu’ils jugent trop important pour compromettre.

Nous allons vous définir une partie du système de valeurs de la génération Y. Celle qui a des incidences en milieu de travail.

Plus qu’un chèque de paye

La génération Y est née entre 1980 et 2000. La plupart du temps, les employés de cette génération ont la mauvaise réputation d’être plutôt difficiles à gérer au travail. Il n’en demeure pas moins que les employeurs commencent à se rendre compte qu’ils doivent revoir certains aspects de leur cycle d’emploi pour répondre aux besoins de cette génération dynamique.

La génération Y, contrairement aux générations précédentes, recherche l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Tant que le travail se fait, ils ne jugent pas cela nécessaire de le faire à leur bureau; puisqu’il peu être complété chez eux ou dans un Starbucks.

Ils apprécient les entreprises qui organisent des activités sociales et qui sont engagés dans une action humanitaire. Cela leur offre une source de satisfaction au-delà de leur chèque de paye.

La technologie à son maximum

La génération Y voudra rester à l’affût des tendances courantes, et qu’il y a de fortes chances qu’ils consulteront leur téléphone intelligent de nombreuses fois par jour, et qu’ils comprennent ce nouveau monde technologique plus que la majorité des gens.

Donc, leur permettre de naviguer ce monde n’est pas nécessairement une mauvaise chose en soi. Afin de profiter de ces talents, demandez à vos employés du millénaire de vous informer sur ce qui se passe sur les réseaux sociaux, vous permettant ainsi d’améliorer vos stratégies de marketing et de faire en sorte que votre entreprise soit plus connue dans les communautés virtuelles. C’est tout à votre avantage!

Une gestion basée sur la collaboration

Afin d’inciter la génération Y à une meilleure collaboration, votre gestion devra être plus large que la simple demande de compléter un travail.

Au contraire, vous devrez expliquer vos demandes en les mettant dans le contexte plus large de vos stratégies d’entreprise. C’est ainsi que vous encadrerez cette génération. Elle a besoin de comprendre, elle est avant-gardiste et constamment à l’affût de se perfectionner encore et encore.

Les gestionnaires eux-mêmes doivent s’ajuster afin d’aller chercher le meilleure de cette nouvelle génération.
Il ne fait aucun doute que la génération Y bouscule et dérange les façons de faire au travail. Les gestionnaires doivent s’adapter à leur façon de penser, à leur système de valeurs qui est le leur. Remettre en question ce qui a toujours été établi pourrait faire peur à ceux qui sont réfractaires au changement.

Toutefois, les gestionnaires qui en profiteront le plus sont ceux qui feront preuve de flexibilité, de créativité et d’ouverture. Après tout, la génération Y est là pour rester.

* * *
Aline Ayoub est présidente de la firme conseil Aline Ayoub HR Consulting. Elle offre des services de ressources humaines aux entreprises ainsi que du coaching individuel. Pour plus d’information, allez au www.ayoubhr.com ou contactez-la au 416-368-0720.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une série télé peut inciter des jeunes à se suicider?

thirteen_reasons_why
Depuis quelques jours, les médias multiplient les articles sur la série télévisée américaine 13 Reasons Why qui, diffusée sur Netflix, aborde la thématique du suicide...
En lire plus...

28 avril 2017 à 9h01

Une lumière céleste appelée Steve

Capture d'écran de la vidéo de Science and More: "Meet Steve: Scientists, Aurora enthusiasts find a new mysterious light in the night sky" - http://bit.ly/2oQ5QFp
Est-ce une aurore boréale? Non, c’est Steve. C’est le nom très peu poétique qui a été donné à un mystérieux «ruban» de lumière qui...
En lire plus...

28 avril 2017 à 8h36

Élaine Legault et Katherine Levac en lice pour un Saphir

saphir
Élaine Legault, la directrice générale du Conseil des organismes francophones de la région de Durham, ainsi que l’humoriste de l’Est ontarien Katherine Levac, figurent...
En lire plus...

26 avril 2017 à 13h14

Alain Dupuis passe du RÉFO à la FCFA

Alain Dupuis, désormais à la FCFA, et Steven Ogden, nouveau DG du RÉFO.
La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada a un nouveau directeur général, Alain Dupuis, bien connu notamment pour son engagement au...
En lire plus...

26 avril 2017 à 13h05

Décès de l’écrivain Michel Dallaire

Michel Dallaire
Le poète et romancier franco-ontarien Michel Dallaire s’est éteint à l’âge de 60 ans ce mardi 25 avril. Auteur de plusieurs œuvres – poèmes,...
En lire plus...

26 avril 2017 à 11h30

Le spectacle des jeunes Français sur Étienne Brûlé, c’est samedi soir!

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.
La trentaine de collégiens français de la banlieue est de Paris, qui ont monté un spectacle musical sur notre coureur des bois Étienne-Brûlé, sont...
En lire plus...

26 avril 2017 à 9h19

L’humanité dans l’oeil de Yann Arthus-Bertrand

Le réalisateur et le directeur de la cinématographie de Human: Yann Arthus-Bertrand et Bruno Cusa, à l'Alliance française de Toronto le mardi 18 avril.
Yann Arthus-Bertrand, c’est le grand-père qu’on rêverait tous et toutes d’avoir. On s’imagine que le soir, au coin du feu, il nous raconterait les...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h52

Dianne Bos éclaire une guerre centenaire

Dianne Bos: Tranchées, Parc commémoratif canadien de Vimy, France (2014) 72x72cm.
Depuis le 3 avril et jusqu’au 8 septembre prochain, le Centre culturel canadien à Paris accueille l’exposition de l’artiste ontarienne Dianne Bos, intitulée The...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h50

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur