Des pistes cyclables sur Bloor?

Les cyclistes ont défilé samedi dernier sur la rue Bloor, entre High Park et Queen's Park, pour demander des pistes cyclables sur Bloor.

1 juin 2010 à 14h46

La 4e édition de Bells on Bloor s’est tenue samedi dernier, quelques jours après l’annonce de l’abandon des poursuites contre l’ancien Procureur général Michael Bryant, accusé d’avoir provoqué la mort d’un cycliste en août dernier. Près de 2000 cyclistes se sont retrouvés pour cette parade annuelle, défilant sur la rue Bloor entre High Park et Queen’s Park. Ils veulent de cette manière faire prendre conscience de l’importance de créer des pistes cyclables sur cette artère vitale de Toronto.

Si la date est un hasard, le fait que Bells on Bloor ait eu lieu quelques jours après l’annonce de l’abandon des poursuites contre Michael Bryant et le fait que l’accident se soit produit sur cette même rue, donnent à l’événement une dimension particulière. La mort de Allen Sheppard en août dernier était sans doute à l’esprit de nombreux cyclistes comme Albert Koehl, co-fondateur de Bells on Bloor.

Si cet avocat, qui utilise quotidiennement son vélo au centre-ville, admet ne pas connaître tous les tenants et aboutissants de l’affaire Bryant et avoue que le cycliste
tué était loin d’être un cycliste exemplaire, il est persuadé que si la ville mettait les moyens nécessaires dans la construction de pistes cyclables cette altercation aurait pu être évitée.

«Cet incident fait parler des problèmes des cyclistes en ville, mais il y en a beaucoup d’autres qui sont tués dont on ne parle pas, parce que les circonstances sont plus banales», regrette-t-il, «il y a quelques mois un cycliste a été tué à Mississauga, il n’y a eu qu’un petit paragraphe dans le journal».

Selon lui, la ville fait preuve de beaucoup d’hypocrisie à travers les annonces pour les cyclistes, comme le mois du vélo qui a débuté hier: «Les politiciens parlent des avantages du vélo mais ne font pas leur part, dans d’autres villes canadiennes comme Montréal et Vancouver ou en Europe, on voit des changements significatifs, mais pas à Toronto».

Insistant sur l’importance de faciliter le déplacement des cyclistes sur la rue Bloor, Albert Koehl rappelle qu’une étude effectuée par la ville il y a 20 ans mettait en avant la pertinence de créer des pistes cyclables sur cet axe dont 15% des utilisateurs seraient des cyclistes selon lui.

«20 ans plus tard, il n’y a toujours rien, alors que le nombre de cyclistes augmente. De plus la ville est loin de l’objectif fixé en 2001 qui était de mettre en place 500 km de pistes cyclables à Toronto en 2010. Aujourd’hui, la ville en compte à peine 100 km!»

Le but de cette parade était donc de célébrer le vélo tout en faisant passer un message d’une manière ludique, avec des cyclistes de tous âges et de tous horizons, accompagnés par des musiciens présents le long du parcours.

À en croire le nombre de personnes ayant participé à l’événement et le nombre croissant de cyclistes en ville, le potentiel est là. «Les torontois ont fait leur part, c’est à la ville de passer à l’acte maintenant», insiste Albert Koehl.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur