Vimy, ambassadrice du souvenir

Partagez
Tweetez
Envoyez

VIMY, France (PC) – La cérémonie commémorative du 90e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy a débuté dimanche, dans le nord de la France, en présence de nombreux dignitaires, dont Stephen Harper et la reine Elisabeth II, respectivement chefs du gouvernement et de l’État canadien, et du premier ministre français, Dominique de Villepin.

Les nombreuses personnes présentes profitent de conditions météorologiques idéales: un ciel dégagé et une température exceptionnellement douce pour un début d’avril.

Le convoi transportant la souveraine s’était préalablement avancé près du site entouré de policiers à cheval de la Gendarmerie royale du Canada. Un salut constitué de 21 coups de canon a ensuite retenti dans la campagne française.

Un peu plus tard, les dignitaires ont dû inaugurer officiellement le Monument commémoratif du Canada à Vimy, nouvellement restauré. Il avait été réalisé il y a plus de 70 ans par le sculpteur canadien Walter Allward.

Environ 5000 jeunes du Canada ont assisté à la cérémonie. Le programme comprenait aussi des prestations offertes sur scène par des talents canadiens avant et après la cérémonie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La bataille qui a eu lieu sur la crête de Vimy, en 1917, a coûté la vie à 3598 militaires canadiens. Quelque 60 000 Canadiens ont péri lors de la Première Guerre mondiale.

Le premier ministre fédéral Stephen Harper a également profité de l’occasion pour établir un lien direct entre la mort de soldats canadiens en Afghanistan et les sacrifices des Canadiens faits sur la crête de Vimy, il y a près d’un siècle.

M. Harper, qui s’est adressé à un groupe d’anciens combattants à la veille du 90e anniversaire de l’historique bataille de la Première Guerre mondiale, a présenté le travail des militaires canadiens comme un fil continu de 1917 à 2007.

«Les Canadiens n’allaient alors pas à la guerre, et jamais nous ne le ferons, pour conquérir et réduire en esclavage», a-t-il déclaré lors d’un dîner de Pâques auquel prenait également part le général Rick Hillier, chef d’état-major de la Défense du Canada.

«Mais quand la cause est juste, le Canada sera toujours là pour défendre nos valeurs et nos semblables», a-t-il ajouté, quelques heures après que six membres des Forces canadiennes eurent trouvé la mort à la suite de l’explosion d’une bombe artisanale en Afghanistan.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus tôt en journée, en présence de soldats canadiens ayant défilé tambours battants, drapeaux déployés et baïonnettes aux canons, le premier ministre a rappelé à une foule de plusieurs milliers de personnes les liens inoubliables qui se sont forgés entre le Canada et la France lors de la bataille de la crête de Vimy, il y a 90 ans. «Le lien qui existe entre le Canada et la France remonte à des siècles», a déclaré M. Harper lors de son allocution prononcée à Arras, localité française de 35 000 habitants située à une quinzaine de kilomètres de la crête de Vimy.

«De tous les liens qui nous unissent, peu sont aussi solides que ceux qui ont été noués ici même, il y a neuf décennies, lors des batailles d’Arras et de la crête de Vimy, a-t-il ajouté. Des milliers de fils du Canada et de la France reposent sous ces beaux champs, camarades pour l’éternité.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur