Venezuela: les parlementaires en viennent aux coups

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 06h45 HAE, 1er mai 2013.

CARACAS, Venezuela – Des parlementaires vénézuéliens ont été impliqués mardi soir dans une violente mêlée qui a laissé au moins un élu de l’opposition passablement amoché.

Les parlementaires favorables au gouvernement ont lancé les premiers coups quand les membres de l’opposition ont déroulé une bannière à l’Assemblée législative pour dénoncer la perte de certains de leurs pouvoirs, selon ce qu’a expliqué à l’Associated Press un parlementaire de l’opposition, Ismael Garcia.

Des images montrent les élus se bousculant, se frappant et se jettant au sol.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un élu, Julio Borges, est ensuite apparu sur les ondes d’une station de télévision indépendante avec le visage enflé et ensanglanté. L’opposition affirme que 17 de ses membres ont été blessés, contre cinq parlementaires alliés au gouvernement.

Des députés du gouvernement reprochent aux membres de l’opposition de les avoir attaqués.

L’opposition refuse de reconnaître la très mince victoire du président Nicolas Mauduro le 14 avril, l’accusant de fraude. L’Assemblée législative contrôlée par le gouvernement a répliqué en retirant aux parlementaires de l’opposition leur droit de parole et leur droit de siéger à différents comités législatifs.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur