Une touriste suisse victime d’un viol collectif en Inde

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 07h08 HAE, le 18 mars 2013.

NEW DELHI – Six hommes soupçonnés d’avoir violé une touriste suisse en Inde ont été présentés à la justice, lundi, et formellement accusés de viol collectif.

Les suspects ont été arrêtés dans le district de Datia de l’État du Madhya Pradesh. Il s’agirait de fermiers pauvres provenant de la région. Les hommes ont été épinglés dimanche et accusés lundi.

L’attaque est survenue vendredi soir, au moment où la femme et son mari campaient dans une forêt du district de Datia.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les assaillants ont battu le mari et l’ont attaché à un arbre avant d’agresser la femme. Ils ont également volé le téléphone mobile et l’ordinateur portable de leurs victimes ainsi que 10 000 roupies (190 $CAN). La police a affirmé avoir retrouvé les objets dérobés chez l’un des hommes arrêtés.

La Suissesse âgée de 39 ans a été admise samedi dans un hôpital de Gwalior, une ville voisine, et a reçu son congé le même jour, ont précisé les forces de l’ordre.

Cet incident survient trois mois après que le viol collectif d’une jeune fille dans un autobus de New Delhi eut choqué la population indienne et provoqué des manifestations exhortant le gouvernement à adopter des lois pour protéger les femmes.

D’après les données du bureau indien de statistiques criminelles, une femme est violée à toutes les 20 minutes en Inde. Toutefois, plusieurs viols et agressions sexuelles ne sont pas rapportés en raison de la honte ressentie par les victimes dans ce pays très conservateur. L’Inde a l’un des taux de condamnation les plus bas au monde pour les cas de viols et de crimes commis envers les femmes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur