Une odeur nauséabonde sur le nord de la France jusqu’en Grande-Bretagne

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 11h39 HNE, le 22 janvier 2013.

PARIS – Un nuage de gaz malodorant s’étant échappé mardi d’une usine du nord de la France a incommodé bon nombre de citoyens, des environs de Paris jusqu’aux côtes de la Grande-Bretagne.

Après que de nombreux appels d’urgence eurent été logés, le ministre de l’Intérieur de la France a publié un communiqué afin d’assurer qu’il n’y avait rien à craindre de la fuite de mercaptan survenue dans une usine chimique de Rouen.

Le mercaptan est notamment utilisé comme additif à des gaz toxiques afin d’en révéler la présence, ce qui explique l’odeur désagréable.

L’usine de Rouen a été fermée temporairement pendant que les responsables environnementaux procédaient à des tests.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’odeur nauséabonde s’est répandue à des centaines de kilomètres à la ronde. Les autorités policières de la ville côtière de Hastings, en Grande-Bretagne, ont tenté de rassurer les résidants sur Twitter en ajoutant le mot-clic #pasdepanique (#noneedtopanic).

Le Service de protection des incendies de Londres s’est aussi tourné vers Twitter pour signaler que le volume d’appels concernant les fuites de gaz avait explosé. Le mot-clic #mondieu a été ajouté au message.

L’usine de Rouen est une propriété de Lubrizol, une filiale de Berkshire Hathaway, l’empire de l’investisseur Warren Buffet.

«Sachant qu’il n’y a aucun danger, nous demandons aux résidants du secteur de ne pas contacter les services d’urgence», a déclaré le ministre français de l’Intérieur.

Le directeur des opérations internes de l’usine, Pierre-Jean Payrouse, a dit espérer que la fuite soit colmatée d’ici mardi soir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur