Un plan de 2,2 milliards $ pour éliminer le choléra en Haïti

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 21h14 HNE, le 28 novembre 2012.

PORT-AU-PRINCE – Haïti et la République dominicaine auront besoin de 2,2 milliards $ au cours des 10 prochaines années afin de contribuer à un plan ayant comme objectif d’éliminer le choléra, a indiqué un dirigeant du centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) mercredi.

Le plan devrait commencer à être appliqué d’ici une semaine ou deux et a reçu l’approbation du CDC, de l’Organisation panaméricaine de la santé et de l’UNICEF.

Le projet n’a toujours pas été financé. Les organisateurs ont noté que la préparation du plan et la détermination du coût représentait la première étape. Ils vont maintenant demander l’appui de la communauté internationale.

La Banque mondiale devrait remettre cinq millions $ provenant de fonds non utilisés d’une subvention de 15 millions $ remis aux ministères de la Santé et de l’Eau, a indiqué Maryanne Sharp, administratrice de projets de la Banque mondiale à Haïti.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les objectifs à court terme du projet incluent la construction d’un système d’alimentation en eau, d’un système d’égouts et d’usines de traitement des eaux usées, ainsi que l’amélioration de l’accès à des latrines, particulièrement dans les écoles.

Le mauvais état des infrastructures en Haïti a contribué à l’épidémie de choléra depuis que la maladie a été introduite en octobre 2010 par une unité de gardiens de la paix provenant du Népal, là où le choléra est endémique. On peut facilement prévenir cette maladie en conservant une bonne hygiène, mais le choléra a tué plus de 7600 personnes en Haïti et plus de 420 personnes en République dominicaine, ont indiqué des représentants de la santé.

Jimmy Carter

Par ailleurs, l’ancien président américain Jimmy Carter demandait récemment aux donateurs internationaux d’honorer les promesses de dons faites pour aider Haïti à se reconstruire après le séisme dévastateur de 2010.

Les pays donateurs et les institutions internationales ont promis une aide totale de 4,46 milliards $ pour soutenir Haïti après le tremblement de terre, mais seulement un peu plus de la moitié de ce montant a été versé jusqu’à maintenant, selon le bureau de l’émissaire spécial de l’ONU pour Haïti.

Les raisons de ce délai varient selon les gouvernements. Certains éprouvent des problèmes économiques dans leur propre pays alors que d’autres attendent que le gouvernement du président haïtien Michel Martelly soit fonctionnel avant de verser de l’argent.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’appel de Jimmy Carter survient au premier jour d’une campagne d’une semaine lancée à Haïti par l’organisation Habitat pour l’humanité, visant à construire une centaine de maisons avec l’aide de 600 volontaires de l’organisation.

Plus de deux ans et demi après le séisme, environ 369 000 Haïtiens vivent toujours dans des tentes et autres abris de fortune. Ils étaient 1,3 million au plus fort de la crise, selon l’Organisation internationale des migrations.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur