Un massacre semble avoir été évité dans une université en Floride

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 08h47 HAE, le 19 mars 2013.

ORLANDO – Un massacre semble avoir été évité de justesse à l’université américaine Central Florida, lundi.

Des policiers qui enquêtaient sur le suicide apparent d’un étudiant ont découvert des armes et des engins explosifs dans la chambre du suspect.

L’homme de 30 ans, James Oliver Seevakumaran, était muni d’une arme de poing de calibre .45, d’un fusil de calibre .22 et de centaines de balles. Les policiers ont aussi retrouvé un sac rempli d’explosifs et un plan détaillant comment il prévoyait s’en prendre aux autres étudiants.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Seevakumaran aurait activé l’alarme-incendie en pleine nuit pour provoquer la panique. Toutefois, ses plans semblent avoir été contrecarrés par la réaction rapide des policiers du campus de l’université.

De plus, son colocataire a composé le 9-1-1 après s’être réfugié dans la salle de bain quand Seevakumaran a pointé une arme dans sa direction.

Les policiers ont retrouvé Seevakumaran mort dans sa chambre. Il semblait s’être tiré une balle dans la tête. Personne d’autre n’a été blessé.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur