Un ancien diplomate donne des terres pour l’accouplement des orignaux

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 15h07 HAE, le 25 juin 2013.

FREDERICTON – Un ancien diplomate de haut niveau a fait don de 316 hectares de terres privées à Conservation de la nature Canada pour favoriser les accouplements transfrontaliers entre les orignaux du Nouveau-Brunswick et ceux de la Nouvelle-Écosse.

Derek Burney, qui a été ambassadeur du Canada auprès des États-Unis et chef de cabinet de Brian Mulroney lorsque celui-ci était premier ministre, s’est dit inspiré par le projet.

C’est pourquoi il a décidé, avec sa femme Joan, de faire cette offre qui réduit la taille de leurs propriétés au Nouveau-Brunswick.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Conservation de la nature Canada tente de créer un corridor de terres sur l’isthme de Chignectou, qui relie les deux provinces, afin de sauver la population d’orignaux de la Nouvelle-Écosse continentale, estimée à 1000 bêtes et considérée comme étant en voie de disparition depuis 2003.

L’organisme espère qu’un corridor entre les deux provinces permettra aux 29 000 orignaux du Nouveau-Brunswick de repeupler la province voisine.

La directrice du bureau de l’organisme au Nouveau-Brunswick, Paula Noel, affirme que le projet, qui vise aussi d’autres espèces, a permis la protection de 600 hectares jusqu’à maintenant.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur