Taser à l’aéroport de Vancouver: un coroner conclut que la mort de Dziekanski est un homicide

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 16h20 HAE, le 8 avril 2013.

VANCOUVER – Robert Dziekanski, décédé à la suite d’une échauffourée avec des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à l’aéroport de Vancouver il y a six ans, a été victime d’un homicide, conclut le Bureau du coroner de la Colombie-Britannique.

En langage de coroner, le terme homicide est considéré comme «neutre» et n’attribue aucun blâme.

M. Dziekanski, un immigrant polonais qui ne parlait pas anglais, était devenu agité après avoir passé plus de neuf heures dans l’aire des arrivées de l’aéroport en octobre 2007. Il a ensuite été confronté à quatre agents de la GRC, avant d’être atteint de plusieurs décharges de pistolet à impulsion électrique, communément appelé Taser.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le rapport du coroner précise que M. Dziekanski a succombé à une crise cardiaque après les décharges, et une autopsie a conclu qu’aucune autre blessure significative, maladie naturelle, drogue ou toxine n’avait joué un rôle dans son décès.

À l’issue d’une enquête publique, le juge à la retraite Thomas Braidwood avait conclu que les policiers de la GRC avaient fait un usage excessif de la force dans leur intervention.

Les agents font par ailleurs tous face à des accusations de parjure à la suite de leur témoignage lors de l’enquête publique.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur