Série d’attentats meurtriers en Irak

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 07h44 HAE, 1er avril 2013.

BAGDAD – Un kamikaze a fait exploser un camion dans une station de police, près de Bagdad, lundi, tuant sept policiers, selon les autorités irakiennes.

L’attaque à l’aube à Tikrit, au nord de Bagdad, a aussi blessé plus de 30 personnes, a indiqué un responsable de la santé, Raed Ibrahim.

Qutayba al-Jabouri, un membre du gouvernement dans la province de Salahuddin, a aussi confirmé l’incident.

Personne n’a revendiqué l’attaque, mais elle présente les caractéristiques des actions de la branche irakienne d’Al-Qaïda.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le groupe activiste sunnite utilise fréquemment des voitures piégées, des kamikazes, et coordonnent les attaques pour cibler des chiites et des gens travaillant pour le gouvernement à majorité chiite du premier ministre Nouri al-Maliki.

Les services de renseignement irakiens ont affirmé que la branche irakienne d’Al-Qaïda prend de la vigueur alors qu’elle tire profit du chaos en Syrie, pays voisin, pour obtenir des armes et des combattants.

Dimanche

Sept personnes ont été tuées dans des attaques contre Bagdad et la ville de Fallujah, dans l’ouest de l’Irak dimanche, y compris un prêcheur musulman qui a été abattu à l’extérieur d’une pâtisserie, ont annoncé des responsables irakiens.

Selon un policier, des assaillants ont abattu le prêcheur, Sheik Talib Zuwayid, ainsi que son neveu et un autre homme. Un responsable des services de santé a confirmé les décès et ajouté qu’un quatrième homme avait été blessé.

Aux dires de résidants, M. Zuwayid était l’un des organisateurs des manifestations sunnites hebdomadaires contre le gouvernement à prédominance chiite qui ont eu lieu au cours des trois derniers mois. Le policier ne pouvait confirmer si les meurtres étaient liés aux manifestations.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Immédiatement après la mort du prêcheur, des résidants ont accroché des affiches annonçant le décès sur la principale route de Fallujah.

À Bagdad, deux explosions distinctes ont tué quatre personnes et en ont blessé 14. Deux policiers ont fait savoir qu’une bombe attachée à une voiture de patrouille avait explosé, tôt dimanche matin, dans le quartier de Kazimiyah, dans le nord du pays, tuant un policier et un passant, en plus de blesser cinq personnes.

Lors d’un autre incident, deux autres policiers ont annoncé qu’un kamikaze avait fait entrer une voiture piégée en collision avec un poste de contrôle de l’armée dans le quartier d’Abu Ghraïb, dans l’ouest du pays, tuant deux soldats et blessant neuf personnes, dont quatre civils.

Deux responsables des services de santé ont confirmé les décès.

Les forces policières et militaires sont les cibles préférées des militants visant à saper les efforts du gouvernement irakien pour maintenir la sécurité.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Vendredi

Vendredi, quatre voitures piégées ont explosé à proximité de mosquées chiites à Bagdad, faisant au moins 19 morts et 72 blessés, ont confirmé des responsables irakiens.

La déflagration la plus importante est survenue dans un quartier de l’ouest de la ville au moment où des fidèles quittaient la mosquée après la prière du vendredi. Sept personnes ont péri et 25 autres ont été blessées à cet endroit.

Les autres explosions se sont produites dans les quartiers de Qahira, Zafaraniyah et Binook.

Trois responsables sanitaires ont confirmé le nombre de décès. Tous ont demandé de conserver l’anonymat, n’ayant pas la permission de s’adresser aux médias.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur