Rob Ford nie avoir trop bu lors d’un gala

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 14h05 HAE, le 26 mars 2013.

TORONTO – Le maire de Toronto a démenti mardi matin s’être présenté à un événement officiel en état d’ébriété, qualifiant de «mensonges» les allégations du Toronto Star.

Le quotidien a écrit mardi qu’on avait prié le maire Rob Ford de quitter un gala le mois dernier en raison de son état.

Rob Ford a qualifié les allégations de «catégoriquement fausses» et a soutenu faire l’objet d’attaques répétées du quotidien torontois. Le maire répondait brièvement aux questions à ce sujet lors d’un événement honorant le boxeur George Chuvalo.

L’article du journal est basé sur des entrevues réalisées avec plusieurs organisateurs et invités, qui ont tous demandé de garder l’anonymat.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un conseiller municipal de Toronto, Paul Ainslie, a confirmé au Star que la porte de sortie avait bel et bien été montrée au maire, mais n’a pas expliqué pourquoi.

Un organisateur cité dans l’article a soutenu que M. Ford avait dû quitter «parce qu’il semblait soit saoul, drogué ou malade».

Le maire adjoint, Doug Holyday, s’est porté à la défense de M. Ford et a fait valoir aux journalistes que personne ne lui avait jamais laissé entendre que le maire pouvait avoir un problème d’alcool. Il a qualifié ces allégations d’entreprise de dénigrement menée par des gens qui s’opposent aux politiques du maire.

Le conseiller municipal Doug Ford s’est lui aussi porté à la défense de son frère Rob, en soutenant mardi matin, sur les ondes d’une radio torontoise, qu’il n’avait jamais vu le maire boire un verre d’alcool lors d’un événement officiel.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur