Québec: que des péquistes honorées dans des annonces pour la Journée de la Femme


6 mars 2013 à 11h32

à 16h37 HNE, le 6 mars 2013.

QUÉBEC – Les partis d’opposition ont accusé mercredi le gouvernement Marois de détourner à des fins partisanes et aux frais des contribuables la Journée internationale de la femme.

Une publicité du gouvernement du Québec parue samedi dernier dans le quotidien Le Devoir illustre ce détournement partisan de la journée du 8 mars, ont décrié à l’unisson Québec solidaire, le Parti libéral (PLQ) et la Coalition avenir Québec (CAQ).

Afin de souligner le chemin parcouru par les femmes au cours des dernières décennies, les concepteurs de la publicité ont choisi d’afficher les photos des 17 élues du Parti québécois, y compris celle, bien en évidence, de la première ministre Pauline Marois.

Le message, conçu pour une seule publication, a coûté près de 5000 $ (4969 $) et a été payé par le ministère du Conseil exécutif.

Là où le bat blesse, c’est que les 24 autres femmes qui siègent à l’Assemblée nationale dans les partis d’opposition ont été complètement ignorées.

Payée par les contribuables, la publicité aurait dû souligner l’apport des femmes parlementaires de tous les partis et non pas exclusivement les péquistes, a fait valoir Maryse Gaudreault, porte-parole de l’opposition officielle pour la condition féminine.

«Les contribuables n’ont pas à payer pour les publicités partisanes et je suis extrêmement déçu de voir que le Parti québécois utilise une journée aussi importante que la Journée internationale de la femme comme tribune politique», a-t-elle lancé.

S’il avait voulu réellement rendre hommage aux femmes, le gouvernement péquiste aurait présenté toutes celles qui ont été élues au scrutin du 4 septembre et non pas uniquement ses alliées politiques, a renchéri la porte-parole caquiste Michelyne C. St-Laurent.

En dirigeant les projecteurs sur ses seules députées, le gouvernement Marois a fait preuve de mépris envers toutes les politiciennes, selon Mme St-Laurent, qui est membre du Cercle des femmes parlementaires.

«Le gouvernement fait une annonce pour la Journée de la femme comme si ce n’est qu’au PQ qu’il y a des femmes, comme s’il n’y avait que ces femmes-là. Où on les met toutes ou on n’en met pas», a-t-elle déclaré.

Lorsqu’elle a vu la publicité samedi dernier, la co-porte-parole de Québec solidaire, François David, a cru pour sa part qu’il s’agissait d’une page payée par le Parti québécois tant la présentation lui apparaissait partisane. Or, la longue marche des femmes vers l’égalité ne devrait pas faire l’objet d’une pareille politicaillerie, a-t-elle estimé.

A son avis, le gouvernement de Pauline Marois a agi de manière «inappropriée» et a manqué une belle occasion de démontrer sa capacité de faire de la politique autrement.

«Me semble que ça aurait été un beau signal que Mme Marois, son équipe et ceux qui ont conçu la publicité aient la préoccupation de rendre hommage à d’autres femmes députées même si elles ne font pas partie de la même formation politique», a-t-elle soulevé.

Au bureau de la première ministre, une porte-parole a cependant justifié la décision de rendre hommage aux seules femmes du gouvernement.

«Mme Marois voulait présenter son équipe féminine et la contribution des femmes au sein du gouvernement», a dit la directrice des communications, Shirley Bishop.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

On est de plus en plus «connecté» sur notre santé

Les médecins se méfient encore des bidules permettant à leurs patients de mesurer eux-mêmes leur état de santé. (Photo: Hamza Butt / Flickr / Creative Commons)
Applications capables de surveiller poids, tension, glycémie, alimentation, exercice...
En lire plus...

17 octobre 2017 à 14h44

Ateliers de théâtre

1-1
Amoureux du théâtre bonjour, Vous êtes francophone ou francophile? Ekin Agency Arts offre des ateliers de théâtre intensifs en francais Coprs, espace et voix: – prise de parole en...
En lire plus...

ONU: on attend beaucoup du Canada

L'ambassadeur du Canada à l'ONU, Marc-André Blanchard.
Des objectifs de développement durable ambitieux
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h54

Un jardin de plantes médicinales cérémoniales chez Manuvie

Devant le jardin au QG de Manuvie: le sous-ministre adjointy Shawn Batise;  Peter Wilkinson, vice-président principal des Affaires réglementaires et publiques à la Financière Manuvie; l'ainé Gary Sault de la Première Nation mississauga de New Credit; David Zimmer, le ministre ontarien des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation; la sous-ministre Deborah Richardson.
Réconciliation avec les Premières Nations
En lire plus...

16 octobre 2017 à 18h06

Un «happening» sur l’enracinement de la francophonie à Toronto

Marie-Claire Marcotte et Maxime Robin (Photo:Manuel Verreydt)
Pour les 50 ans du TfT
En lire plus...

16 octobre 2017 à 9h00

Profitez de votre soirée dans Yorkville

Le Heliconian Hall: la seule église en bois encore debout à Toronto.
Avant et après le concert de Benoît LeBlanc au Heliconian
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h55

Lisa Simone: 1000 vies pour atteindre la sérénité

Lisa Simone (Photo: Alexandre Lacombe)
À la place des arts de St. Catharines le 26 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h53

Un mystérieux portrait de la princesse Anastasia

Jim Watt et Veronica Kvassetskaia-Tsyglan tenant le portrait d'Anastasia.
Bientôt dévoilé au Arts and Letters Club de Toronto
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h52

Protéger l’environnement de/pour l’humanité

Plastic China, de Wang Jiuliang
Des films percutants au festival Planet In Focus du 19 au 22 octobre
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h50

Les réalisatrices autochtones veulent casser les clichés

Six femmes autochtones du court-métrage Creatura Dada.
18e édition du festival du film autochtone ImagiNATIVE
En lire plus...

16 octobre 2017 à 8h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur