Pas de version afrikaans pour Tintin au Congo

Partagez
Tweetez
Envoyez

Retiré pour racisme des rayons enfants de dizaines de librairies britanniques, Tintin au Congo embarrasse les éditeurs sud-africains d’Hergé. Human & Rousseau, qui publie d’habitude en afrikaans les aventures du reporter, a décidé de ne pas traduire cet album, tandis que Penguin Books va accompagner sa version anglaise d’un avertissement au lecteur.

Sortie en 1931, la bande dessinée «décrit les indigènes africains de façon stéréotypée et peu flatteuse», a expliqué samedi Carina Diedericks-Hugo, porte-parole de Human & Rousseau, sur la radio SABC.

«Certes, l’auteur belge francophone caricature également les Chinois dans Le Lotus bleu et les Indiens dans Tintin en Amérique, a-t-elle observé. Mais nous avons le sentiment qu’il y a une situation particulière en Afrique du Sud et que nous ne pouvons pas accepter cette description des autochtones». L’apartheid, politique de ségrégation raciale, a été en vigueur en Afrique du Sud de 1948 à 1991.

Penguin Books pour sa part continuera à distribuer la version anglaise de Tintin au Congo, accompagnée cependant d’un avertissement au lecteur sur le caractère sensible de certaines références raciales.

À la mi-juillet en Grande-Bretagne, la chaîne de librairies Borders a retiré cet album de ses rayons enfants après la plainte d’un client. Elle va faire de même dans ses 499 magasins aux États-Unis, où il sera désormais rangé à côté des BD pour adultes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une décision prise après les protestations de David Enright, un avocat spécialiste des droits de l’homme travaillant à Londres. Au cours d’une sortie en famille, il a feuilleté des livres pour enfants chez Borders, où il est tombé sur Tintin au Congo.

«Cette lecture suggère que les Africains sont des sous-hommes, que ce sont des imbéciles, qu’ils sont à moitié sauvages», a déploré David Enright lors d’un récent entretien accordé à l’Associated Press.

Cette BD est la deuxième des 23 albums de Tintin. Les aventures du reporter à houppette ont été traduites en 77 langues et se sont vendues à 220 millions d’exemplaires à travers le monde. Mais aussi bien les fans que les détracteurs critiquent Tintin au Congo. Hergé lui-même confessait son embarras.

Sortie en 1931, alors que la Belgique colonisait encore le Congo, la BD narre les péripéties du petit journaliste blanc dans cette terre africaine où une population noire stupide finit par le vénérer comme un dieu, lui mais aussi son chien Milou.

Certaines éditions ultérieures ont été débarrassées des épisodes les plus choquants. Cependant, une version non-expurgée a été publiée en 2005 en Grande-Bretagne, assortie d’un avertissement et d’une préface rappelant le contexte colonial qui avait vu son écriture.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur