Pakistan: l’ancien président Musharraf arrêté

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 08h48 HAE, le 19 avril 2013.

ISLAMABAD – L’ancien président pakistanais Pervez Musharraf a été arrêté par la police vendredi, quelques heures après s’être enfui de manière spectaculaire d’un tribunal qui venait de révoquer sa liberté sous caution.

Musharraf a déclaré après son arrestation que les allégations dont il fait l’objet sont d’origine politique.

Jeudi, l’ancien président s’était réfugié dans sa résidence près d’Islamabad pour éviter d’être arrêté. La police affirme que c’est à cet endroit qu’il a été épinglé avant d’être présenté à un juge vendredi matin, mais le secrétaire général du parti politique de Musharraf affirme qu’il s’est lui-même livré aux autorités.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La télévision locale a montré Musharraf pénétrant à l’intérieur du tribunal escorté par des policiers et des soldats paramilitaires.

Musharraf a ensuite pu rentrer chez lui, où il a été placé en détention à domicile. Il devrait se présenter devant un tribunal antiterrorisme d’Islamabad vendredi après-midi.

L’ancien président est notamment soupçonné de trahison pour avoir ordonné le congédiement de plusieurs juges, dont le juge en chef de la Cour suprême, alors qu’il était au pouvoir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur