Nigeria: la secte islamiste continuera à brûler des écoles

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 16h15 HAE, le 13 juillet 2013.

LAGOS, Nigeria – Le leader d’un groupe de militants islamistes au Nigeria a menacé de brûler davantage d’écoles et d’assassiner d’autres enseignants, mais a nié que ses combattants tuaient des enfants.

Dans une vidéo mise en ligne samedi, Abubakar Shekau a également démenti les rumeurs voulant que son organisation, Boko Haram, négociait la paix avec le gouvernement nigérian.

Il a dit appuyer les hommes armés qui ont mis le feu à plusieurs établissements scolaires dans le nord-est du pays africain au cours des dernières semaines, mais a soutenu que le coran interdisait de tuer les enfants, les femmes et les personnes âgées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des dizaines d’écoliers ont perdu la vie lors de ces assauts.

Le chef du Boko Haram, qui signifie «l’éducation occidentale est un péché», a cependant déclaré que ses troupes continueraient à s’en prendre aux professeurs qui enseignent les valeurs occidentales.

Les attaques contre les écoles se sont multipliées au Nigeria en dépit du déploiement de milliers de soldats par le gouvernement pour mettre fin à l’insurrection islamiste.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur