New York est la ville la plus sécuritaire des États-Unis


1 janvier 2013 à 18h13

à 21h11 HNE, le 28 décembre 2012.

NEW YORK, États-Unis – Le nombre de meurtres à New York devrait être le plus bas jamais enregistré cette année, et il n’y a jamais eu aussi peu de fusillades en au moins 18 ans, selon les autorités.

Le maire Michael Bloomberg et le commissaire de police Raymond Kelly ont donné le crédit aux efforts des corps de police, y compris à la tactique controversée de fouille. M. Bloomberg a déclaré que les statistiques montrent «que la meilleure ville en Amérique est plus sécuritaire.»

Jusqu’à maintenant, il y a eu 414 homicides à New York cette année, c’est-à-dire 19 pour cent de moins que l’an dernier. Il s’agit du nombre le plus bas depuis que la ville a commencé à comptabiliser ces données en 1963. Le plus bas taux avait été enregistré en 2009 alors qu’il y avait eu 471 homicides.

Il y a eu 1353 fusillades en 2012, une statistique comparable à l’année record de 1994. Le plus faible nombre était de 1420 en 2009, et la statistique a régressé de plus de huit pour cent comparativement à l’an dernier.

Les crimes violents ont atteint un sommet à New York dans les années 1990, avec un record de 2245 meurtres en 1990.

Même s’il y a eu des hauts et des bas depuis, dont une augmentation majeure du nombre de meurtres en 2010, la diminution de ce nombre dans son ensemble a aidé à redorer l’image de la ville.

M. Bloomberg décrit souvent New York comme étant la ville la plus sécuritaire en Amérique, une description basée sur les statistiques du FBI qui dénombrent sept crimes majeurs. New York a également le plus bas taux de crimes par tranche de 100 000 habitants parmi les 25 villes les plus peuplées des États-Unis.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Une identité formée par les voyages

Francophonie
À ce stade de sa vie, Anastisia Fyk a du mal à définir sa place dans la francophonie. «Je ne parle pas le français...
En lire plus...

20 mars 2019 à 9h00

Un deuxième coming-out : «Je suis Franco-Ontarien»

Mathieu Chantelois fait son deuxième coming-out. «Je peux enfin le claironner: je suis Franco-Ontarien.»
En lire plus...

20 mars 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur