Marie-Chantal Toupin réclame 78 000 $ aux organisateurs de Franco-Expo

Partagez
Tweetez
Envoyez

MONTRÉAL (PC) – La chanteuse Marie-Chantal Toupin réclame des dommages et intérêts s’élevant à près de 78 000 $ à Kimber Management, organisateur de l’événement FrancoExpo.

Marie-Chantal Toupin devait recevoir 25 000 $ pour chanter le 31 mars dernier, soit le dernier soir d’une foire culturelle se tenant au Queen Elizabeth Theatre de Toronto. Mais l’événement, qui devait durer trois jours, a été annulé au bout de deux heures, au premier jour de la fameuse foire.

Dans les documents déposés au palais de justice de Montréal, la chanteuse signale que l’entente pour sa prestation d’un soir avait été conclue verbalement le 15 janvier dernier, au restaurant Cora de Montréal-Nord, avec Joseph Civitella, représentant de Kimber Management, et Jacques Tétreault, représentant de sa propre maison de production.

Elle n’a été avertie de l’annulation du concert que l’avant-veille de l’événement, si bien qu’elle n’a pas pu annuler à temps les contrats des musiciens et techniciens devant l’accompagner. Cet imbroglio lui aurait par conséquent coûté la bagatelle de 8 000 $ selon diverses sources convergentes.

Outre cette somme et le cachet qui lui était dû, Marie-Chantal Toupin réclame 20 000 $ pour préjudice puisque son nom a été utilisé pour promouvoir un événement qui a connu un échec retentissant, ainsi que 25 000 $ pour troubles et inconvénients.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur