Les violences se poursuivent en Irak: plus de 1000 morts en mai

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 10h09 HAE, 1er juin 2013.

BAGDAD – La mission des Nations Unies en Irak a révélé samedi que plus de 1000 personnes avaient été tuées dans le pays en mai, le bilan le plus lourd à avoir été enregistré depuis les dernières années.

Selon les données de l’ONU, 1045 civils et membres des forces de sécurité ont perdu la vie le mois dernier en sol irakien. C’est beaucoup plus que les 712 morts dénombrés en avril, qui tenait jusqu’ici le record du mois le plus mortel depuis juin 2008.

Plus de la moitié des victimes ont été tuées dans le district de la capitale irakienne, Bagdad.

Le bilan des décès en Irak fait depuis longtemps l’objet de débats et le nombre avancé par les Nations Unies est plus élevé que les bilans rapportés par les différentes agences de presse actives dans le pays.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’Associated Press a pour sa part compté qu’au moins 578 Irakiens avaient péri en mai en se basant sur les renseignements fournis par les autorités irakiennes.

L’ONU a soutenu avoir établi son bilan à partir d’enquêtes directes ou de comptes rendus provenant de sources indépendantes et crédibles.

Vendredi

Deux attentats ont fait au moins sept morts, vendredi en Irak.

Une bombe a explosé près d’une mosquée dans l’ouest de Bagdad, faisant quatre morts et 11 blessés parmi les fidèles qui quittaient après les prières du vendredi.

Ailleurs, des hommes armés qui prenaient place à bord de deux voitures ont attaqué un poste de sécurité dans la ville de Fallujah, tôt vendredi matin, faisant trois victimes. Deux autres policiers ont aussi été blessés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fallujah se trouve à 65 kilomètres à l’ouest de Bagdad.

Jeudi

Jeudi, une série d’attentats à la bombe a fait au moins 26 morts et des dizaines de blessés en Irak.

Le pays fait face à la pire flambée de violences depuis le retrait des troupes américaines en 2011, renforçant les craintes que l’Irak sombre à nouveau dans un cycle de violences intercommunautaires, à l’instar des affrontements qui avaient marqué les années troubles suivant l’invasion des États-Unis.

Plus de 500 personnes ont été tuées à travers le pays en mai et la tension a atteint de nouveaux sommets ces deux dernières semaines. Le mois d’avril a par ailleurs été le plus meurtrier depuis juin 2008, selon un bilan établi par l’ONU, avec plus de 700 morts.

La plupart des déflagrations de jeudi se sont produites dans la capitale, Badgad.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’explosion d’une voiture piégée a fait quatre victimes dans le quartier chiite de Binouq, dans le nord-est de la ville, tandis que trois autres personnes sont mortes dans un attentat à la bombe au centre-ville, selon la police.

Dans l’est de Bagdad, dans le quartier d’Ur à majorité chiite, une voiture piégée a explosé près d’une patrouille militaire, tuant quatre personnes et faisant 17 blessés, ont indiqué les autorités.

Une bombe placée en bordure de route a également fait trois morts dans le quartier commercial chiite de Karradah, toujours selon la police.

À Shaab, un autre quartier à majorité chiite du nord de Bagdad, l’explosion d’une voiture piégée a tué six personnes et fait 17 blessés.

On rapportait aussi trois morts, dont deux soldats, dans le quartier sunnite d’Azamiyah, également situé dans le nord de Bagdad. Quatorze personnes ont été blessées dans cette attaque à la voiture piégée, survenue près d’un convoi militaire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À Mossoul, dans le nord de l’Irak, un kamikaze a tué trois personnes en se faisant exploser à un poste contrôle de la police fédérale.

En fin de soirée, mercredi, le premier ministre Nouri al-Maliki a visité des postes de contrôle pendant trois heures dans divers secteurs de Bagdad. De telles inspections illustrent les inquiétudes grandissantes du gouvernement quant à la capacité des forces de l’ordre de contenir la violence qui ravage le pays.

Mercredi

Des attentats perpétrés mercredi soir dans deux quartiers de la capitale irakienne ont fait au moins 30 morts et des dizaines de blessés, ont annoncé les autorités.

L’attaque la plus meurtrière s’est produite dans une rue commerciale du quartier mixte de Jihad, tuant 18 personnes, en plus d’en blesser 42 autres, selon la police. Plusieurs des victimes étaient les invités d’un mariage qui se déroulait à proximité, ont indiqué les autorités.

Dans le quartier sunnite de Ghazaliyah, dans le nord-ouest de Bagdad, une bombe placée en bordure de route et un véhicule piégé ont explosé près d’un marché, faisant 12 morts et 31 blessés.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des responsables médicaux ont confirmé le bilan des victimes. Tous les responsables contactés ont réclamé l’anonymat parce qu’ils n’étaient pas autorisés à diffuser de l’information aux journalistes.

Les attentats n’ont pas été revendiqués dans l’immédiat.

La veille, une série d’attaques à Bagdad et dans des villes situées plus au nord avait fait 28 morts, et l’avant-veille, au moins 70 personnes avaient péri.

Mardi

Mardi, cinq personnes ont été tuées quand une bombe a explosé à l’intérieur de leur autobus, à Sadr City, un quartier majoritairement chiite située dans la portion orientale de Bagdad.

Cet attentat aussi blessé cinq policiers et 20 civils.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Puis, dans la ville de Tarmiyah, à environ 50 kilomètres au nord de Bagdad, un kamikaze a fait exploser son camion piégé près d’un poste de contrôle de la police. Un policier et un civil ont été tués, et neuf autres personnes blessées.

À Mossoul, dans le nord du pays, des affrontements entre la police et des hommes armés ont coûté la vie à trois policiers et quatre assaillants.

Au sud de Mossoul, une patrouille de la police a été visée par une bombe. Un policier a été tué et un autre blessé.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur