Les lettres de menaces à Obama et Bloomberg motivées par le contrôle des armes


30 mai 2013 à 10h16

à 23h30 HAE, le 30 mai 2013.

WASHINGTON – Une lettre menaçante envoyée à la Maison-Blanche est semblable aux lettres empoisonnées parlant du contrôle des armes à feu reçues par le maire de New York, l’un des plus fervents défenseurs du contrôle des armes aux États-Unis, ont déclaré des responsables jeudi.

Le Secret Service, l’agence chargée de la protection du président des États-Unis et de sa famille, a indiqué que la lettre était adressée au président Barack Obama et qu’elle avait été interceptée par le service de traitement du courrier de la Maison-Blanche.

Deux lettres semblables portant un tampon de la Louisiane ont été reçues par le maire Michael Bloomberg, à New York et au bureau de son organisation qui milite pour le contrôle des armes à feu à Washington. Les deux lettres contenaient des traces de ricine, un poison mortel.

On ne sait pas pour l’instant si la lettre envoyée au président Obama contenait aussi de la ricine. Elle a été confiée à l’unité antiterroriste du FBI, qui réalisera des analyses et mènera une enquête.

Les deux lettres adressées au maire Bloomberg, qui ont été ouvertes vendredi à New York et dimanche à Washington, contenaient une substance huileuse rose-orangé.

Le chef de la police de New York, Raymond Kelly, a déclaré jeudi que les trois lettres semblaient provenir du même ordinateur.

La lettre envoyée à New York fait référence au débat sur le contrôle des armes à feu. M. Kelly a refusé d’en citer le contenu, affirmant qu’il ne voulait pas jouer le jeu de son auteur.

Il a toutefois résumé le contenu de la lettre par la phrase suivante: «Quiconque viendra me prendre mes armes recevra une balle au visage».

Le maire de New York est devenu l’un des plus fervents militants du contrôle des armes à feu aux États-Unis, profitant à la fois de sa position publique et de ses fonds personnels pour faire avancer la cause qu’il défend.

La lettre envoyée à New York a été ouverte dans le principal centre de traitement du courrier de la ville à Manhattan, dans une boîte de confinement biochimique. Il s’agit de la procédure habituelle pour le courrier adressé au maire Bloomberg.

La deuxième lettre a été ouverte dimanche par Mark Glaze, directeur de Mayors Against Illegal Guns, l’organisation sans but lucratif mise sur pied par Michael Bloomberg.

Selon le syndicat national de la poste, les lettres portaient un tampon de Shreveport, en Louisiane. Le chef de police n’a pas voulu commenter l’origine alléguée des lettres.

Les personnes qui ont été en contact avec les lettres n’ont montré aucun symptôme d’intoxication, mais trois responsables qui ont examiné les documents par la suite ont éprouvé des symptômes mineurs qui ont rapidement disparu.

Le maire Bloomberg a dit ignorer, mercredi, pourquoi les lettres avaient été envoyées.

L’une des lettres «faisait explicitement référence à nos efforts sur les armes à feu, mais il y a 12 000 personnes qui seront tuées cette année par des armes à feu et 19 000 autres qui vont se suicider avec des armes à feu, et nous n’allons pas abandonner nos efforts», a martelé M. Bloomberg, en soulignant qu’il ne se sentait pas menacé.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz: Téléséries des années 1950 et 1960

quiz
Testez vos connaissances sur des téléséries des années 1950 et 1960
En lire plus...

21 octobre 2018 à 7h00

Élections municipales: pourquoi un tel désamour ?

vote
Malgré l’influence directe de la politique municipale sur le quotidien des citoyens, les taux d’abstention aux élections municipales sont élevés. Des politologues et observateurs...
En lire plus...

20 octobre 2018 à 14h30

Les nouvelles technologies ont-elles raison de votre cou ?

cervicalgies
Avec près de 5 milliards de détenteurs de smartphones et un temps de navigation quotidien estimé à 6 heures, vous n’êtes probablement pas épargnés...
En lire plus...

20 octobre 2018 à 11h00

Les vins Fino et Amontillado: deux xérès secs à découvrir

vins
L’image des aïeux buvant le xérès dans de petites coupes s’avère tenace. Comme si les générations plus jeunes se dissociaient de ce modèle. Le...
En lire plus...

20 octobre 2018 à 8h00

Les Archives publiques de l’Ontario, centre historique de la province

Archives publiques de l'Ontario
Fondées en 1903 à Toronto, les Archives publiques de l'Ontario rassemblent des milliers de documents retraçant l'histoire de la province.
En lire plus...

19 octobre 2018 à 16h00

Blaise Ndala, écrivain-éponge de son temps

Blaise Ndala et Gabriel Osson
Le romancier Blaise Ndala, originaire d'Ottawa, a lancé la série Croisée des mots, jeudi soir, à la Bibliothèque publique de Toronto. La rencontre littéraire...
En lire plus...

19 octobre 2018 à 12h30

ApéroChic fête ses sept ans avec Zadig et Voltaire

ApéroChic
Le 23 Octobre, ApéroChic célébrera ses sept années d'existence lors d'une soirée au Bisha Hôtel. L'Express a rencontré les fondatrices de ce concept.
En lire plus...

19 octobre 2018 à 11h00

Non, l’immigration n’est pas en croissance rapide

immigration foule
L’immigration est devenue un enjeu électoral dans plusieurs pays, voire une obsession pour certains gouvernements. Pourtant, une recherche quantitative permet d'entrer en contradiction avec...
En lire plus...

19 octobre 2018 à 7h00

Les Leafs chutent à domicile face aux Penguins de Pittsburgh (3-0)

Leafs
Les Maple Leafs ont été battus ce soir par les Penguins de Pittsburgh sur le score de 3-0. L'Express était présent à l'Arena Scotiabank.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 21h37

Quel déguisement choisir pour l’Halloween ?

maquillage de vampires
Alors que l'Halloween approche à grand pas, vous n'avez surement pas encore décidé comment vous déguiser. L'Express est là pour vous aider.
En lire plus...

18 octobre 2018 à 17h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur