Le Québec ne se prépare plus à une apocalypse de zombies

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 11h50 HNE, le 14 février 2013.

MONTRÉAL – Devant la controverse soulevée par son atelier sur les zombies, le ministère de la Sécurité publique a changé de cap pour planifier plutôt un atelier sur les inondations.

Le Colloque sur la sécurité civile et les incendies, qui doit réunir 700 participants du 19 au 21 février à Laval, en avait fait sourire plus d’un, au cours des derniers jours, avec son atelier sur les zombies.

Il s’agissait en fait d’un atelier pour permettre aux intervenants de simuler et de se préparer à une catastrophe, comme une inondation, un tremblement de terre ou une pandémie. Mais au départ, quelqu’un avait eu l’idée de simuler une arrivée de zombies.

Dans un bref communiqué diffusé jeudi, le ministère de la Sécurité publique annonce ce changement de thème de l’atelier, soulignant qu’à cause de la controverse, le thème avait pris plus d’importance que l’objectif visé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’idée derrière l’exercice sur les zombie était que si vous êtes prêts pour les zombies, vous êtes sans doute prêts pour tout autre cataclysme qui pourrait survenir.

De supposées attaques de zombies ont déjà été utilisées lors d’exercices sur les préparations en vue de catastrophes aux États-Unis.

En mai dernier, la Colombie-Britannique a organisé un événement similaire, offrant des conseils sur la façon de se préparer pour repousser une fausse apocalypse de morts-vivants.

À l’époque, le gouvernement britanno-colombien avait dit espérer que l’exercice permettrait de mieux connaître les outils des médias sociaux qui pourraient aider le public dans le cas de véritables urgences.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur