Le pape François retourne les appels de simples fidèles

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 10h41 HAE, le 23 août 2013.

VATICAN – Que ceux qui envoient une note personnelle au pape se le tiennent pour dit: il pourrait bien décider de vous appeler.

Le pape François a séduit les foules avec son style informel, sa simplicité et son sens de l’humour — et une poignée de fidèles ont eu droit à un traitement personnalisé, quand ils ont reçu un appel papal après lui avoir écrit ou avoir été frappés par le malheur.

Dans la foulée d’un autre appel du genre plus tôt cette semaine, le principal quotidien d’Italie, le Corriere della Sera, a offert quelques conseils aux chanceux, allant de sujets pour briser la glace à ceux qu’on ferait mieux d’éviter.

Au sommet de la liste: soyez prêts, surtout si c’est la ligne terrestre qui sonne.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le pape de 76 ans aime placer ses appels lui-même en utilisant une ligne terrestre. Il surprend souvent ceux qu’il appelle en leur lançant simplement, «c’est le pape».

Après son élection en mars, le pape aurait lui-même annulé la livraison de son quotidien à Buenos Aires et communiqué avec son cordonnier pour lui transmettre ses instructions. Le réceptionniste du siège social des Jésuites, à Rome, a cru faire l’objet d’une mauvaise blague quand un homme prétendant être le pape a téléphoné pour parler au supérieur.

Le pape François a depuis appelé un Italien dont le frère a été tué et une Colombienne qui travaille à Rome pour la remercier du cadeau d’un livre.

Beppe Severgnini, un humoriste bien connu qui écrit dans les pages du Corriere, a offert les conseils suivants:

– Commencez par écouter avant de parler. Si la conversation le permet, demandez à ce pape fou du football ce qu’il a pensé du match entre l’Italie et l’Argentine;

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

– Demandez-lui toujours comment se porte son prédécesseur, Benoît XVI, à qui il voue une grande affection;

– Évitez les sujet épineux, comme les politiques du Vatican ou les scandales;

– Et ne demandez aucune faveur.

M. Severgnini conseille également d’utiliser le «lei» respectueux, plutôt que le «tu» familier, et d’éviter d’exagérer avec des titres comme «votre éminence». Un étudiant de 19 ans qui a reçu un appel cette semaine a dit que le pape lui a demandé d’utiliser le «tu» puisque c’est ce que faisaient Jésus et ses Apôtres.

Finalement, M. Severgnini conseille de ne pas trop s’inquiéter du déroulement de la conversation.

«Soyez naturels, a-t-il dit. S’il voulait s’ennuyer, il appelerait un de ses ministres.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur