Le nouveau pape règle lui-même sa note d’hôtel

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 11h06 HAE, le 14 mars 2013.

VATICAN – L’humilité du nouveau pape François était bien en vue, jeudi, à l’occasion de sa première journée à la tête de l’Église catholique, quand il s’est rendu à son hôtel prendre ses sacs et régler lui-même la note, témoignant d’un style qui tranche radicalement avec celui de ses prédécesseurs.

Même son choix vestimentaire en disait long sur sa personnalité: il a conservé la modeste croix pectorale qu’il utilisait comme évêque et il s’est présenté au monde vêtu d’une simple tunique blanche, laissant de côté la cape rouge portée par Benoît XVI en 2005.

L’ancien évêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Bergoglio, a entamé sa journée en se rendant en voiture à la principale basilique de Rome dédiée à la Vierge Marie, où il a prié devant une icône de la Madonne. Il est entré dans la basilique Sainte-Marie-Majeure par une porte secondaire un peu avant 8h, heure locale, et il est reparti une trentaine de minutes plus tard.

La veille, il avait indiqué aux quelque 100 000 fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre qu’il comptait prier la Vierge, vendredi, pour lui demander de veiller sur Rome.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il avait aussi annoncé aux cardinaux avoir l’intention de rendre visite à son prédécesseur, le pape émérite Benoît XVI, mais le Vatican a précisé que cette visite n’aura lieu que dans quelques jours. Il a par contre discuté au téléphone avec l’ancien pape immédiatement après son élection.

Messe à la chapelle Sixtine

Le principal item à son programme de la journée était une messe qu’il devait célébrer en après-midi à la chapelle Sixtine, là où il a été choisi comme 266e pape au terme d’un conclave inhabituellement expéditif. Il devait prononcer son homélie en italien et possiblement en profiter pour dévoiler ses priorités.

Le cardinal Bergoglio est devenu le premier Jésuite et le premier non-Européen à accéder à la papauté depuis le Moyen-Âge. Il a choisi le nom papal de François pour rendre hommage à Saint-François-d’Assise, l’humble religieux qui a consacré sa vie aux pauvres.

Le nouveau pontife est décrit comme un homme d’une grande simplicité. Même à titre de cardinal de Buenos Aires, il a continué à habiter un appartement modeste et à utiliser les transports en commun. Il préparait aussi lui-même ses propres repas et visitait fréquemment les bidonvilles qui entourent la capitale argentine. Il estime que l’oeuvre sociale, plus que les querelles doctrinales, doit se retrouver au coeur de l’oeuvre de l’Église.

«S’il conserve son même goût de la simplicité maintenant qu’il est pape, certains vont être estomaqués, a prévenu le père Thomas Reese, l’auteur du livre «Inside the Vatican». Ce n’est peut-être pas un homme qui voudra porter de la soie et des fourrures».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pas de plateforme

Après son élection, le pape François a refusé d’utiliser la voiture spéciale qui devait le ramener à l’hôtel, préférant prendre le même autobus que les autres cardinaux. Il a aussi refusé de les rencontrer juché sur une plateforme, selon le cardinal américain Timothy Dolan.

«Il nous a rencontrés sur le même niveau», a dit ce dernier.

Plus tard, pendant le dîner, le nouveau pape a lancé quelques mots aux cardinaux. «Que Dieu puisse vous pardonner ce que vous venez de faire», a-t-il dit, selon le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi.

L’archevêque de Toronto, le cardinal Thomas Collins, a déclaré que les cardinaux ont choisi le pape François simplement «parce qu’il est la meilleure personne pour diriger l’Église».

«Je ne peux pas parler au nom de tous les cardinaux mais je pense qu’on peut voir à quel point c’est un pape merveilleux, a-t-il déclaré à l’Associated Press par téléphone depuis Rome. C’est un type fantastique, très chaleureux. Nous avons découvert ses talents merveilleux. Il est adoré dans son diocèse en Argentine. Il a une superbe histoire pastorale de service.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’homme de 76 ans aurait pris la deuxième place, en 2005, lors du conclave pendant lequel Benoît XVI avait été élu. Cette fois-ci, il a été choisi lors du cinquième tour de scrutin. Au cours du dernier siècle, seuls Benoît XVI, Jean-Paul I en 1978 et Pie XII en 1939 ont été élus plus rapidement.

Fils d’immigrants italiens

Le cardinal Bergoglio est devenu le premier Jésuite et le premier non-Européen à accéder à la papauté depuis le Moyen-Âge. Il a choisi le nom papal de François pour rendre hommage à Saint-François-d’Assise, l’humble religieux qui a consacré sa vie aux pauvres.

Mgr Bergoglio, qui était l’archevêque de Buenos Aires avant son élection, est le fils d’immigrants italiens de la classe moyenne et a la réputation d’être un homme humble qui refuse de vivre dans le luxe.

Il se rend souvent au travail en autobus, cuisine lui-même ses repas, visite régulièrement les bidonvilles qui entourent la capitale argentine et considère que le travail pour la collectivité est la principale mission de l’Église.

Les catholiques parlent encore de l’allocution que le nouveau pontife a donné l’an dernier dans laquelle il avait accusé les dirigeants de l’Église d’avoir oublié que Jésus avait lavé des lépreux et mangé avec des prostituées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jorge Mario Bergoglio a un peu réduit ses activités avec l’âge et souffre davantage de la perte du poumon qui lui a été enlevé lorsqu’il était adolescent en raison d’une infection.

Durant les nombreuses années qu’il a passées à enseigner et à guider les prêtres en Amérique latine, Mgr Bergoglio a aussi fait preuve d’une belle sensibilité politique et d’une grande humilité, une qualité très prisée par les cardinaux, d’après son biographe officiel Sergio Rubio.

Ce côté humble est ressorti mercredi lorsque François a demandé à la foule de prier pour lui et a baissé la tête avant de la bénir. «Bonne nuit et reposez-vous bien», a-t-il conclu.

François tout court

Mercredi soir, au balcon du Vatican, Monseigneur Bergoglio a timidement salué les dizaines de milliers de fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre, disant être étonné que les cardinaux aient été obligés d’aller à l’autre bout de la Terre pour trouver le nouvel évêque de Rome.

Après avoir déclaré «Habemus Papam!», ce qui signifie «Nous avons un pape!», le cardinal français Jean-Louis Tauran avait révélé mercredi le nom du nouveau pape en latin à la foule réunie devant le balcon de la basilique Saint-Pierre. Il s’appellera François – Francis en latin, le nom qui sera utilisé le plus souvent, notamment en anglais – sans chiffre romain. «Quand il y aura un François II, on pourra parler de François 1er», a-t-on expliqué au Vatican.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus tôt mercredi, les dizaines de milliers de personnes ayant bravé la pluie et le froid pour surveiller la cheminée de la chapelle Sixtine avaient crié de joie en voyant s’échapper la fumée blanche un peu après 19 h, heure locale.

Plusieurs ont hurlé «Habemus Papam!» alors que les cloches de la basilique et des autres églises de Rome sonnaient à toute volée.

De nombreux fidèles scandaient «Longue vie au pape!», les larmes aux yeux. L’enthousiasme était à son comble lorsque les fanfares du Vatican et de l’armée italienne sont arrivées sur la place et ont gravi les marches menant à la basilique suivies des gardes suisses.

Les musiciens ont joué les premières mesures de l’hymne national du Vatican et de l’Italie alors que la foule, estimée à 50 000 personnes, brandissait les drapeaux de divers pays à travers le monde.

Cinq tours de scrutin

Élu après cinq votes, François a été choisi dans le cadre de l’un des conclaves les plus brefs de l’histoire, un exploit si l’on considère que la course ne comptait aucun favori. À titre de comparaison, Benoît XVI a été élu après quatre votes en 2005 alors que Jean-Paul II avait été choisi au terme de huit votes en 1978, devenant le premier pontife non italien en 455 ans.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

François est le 266e pape de l’Église catholique. Voici les plus récents:

Benoît XVI: 19 avr. 2005 – 28 fév. 2013

Jean Paul II: 16 oct. 1978 – 2 avril 2005

Jean Paul Ier: 26 août – 28 sept. 1978

Paul VI: 21 juin 1963 – 6 août 1978

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Jean XXIII: 28 oct. 1958 – 3 juin 1963

Pie XII: 2 mars 1939 – 9 oct. 1958

Pie XI: 6 fév. 1922 – 10 fév. 1939

Benoît XV: 3 sept. 1914 – 22 jan. 1922

Pie X: 4 août 1903 – 20 août 1914

Léon XIII: 20 fév. 1878 – 20 juil. 1903.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur