Le gouvernement albertain rachètera les maisons en zones inondables

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 23h24 HAE, le 22 août 2013.

BRAGG CREEK, Alberta – Le gouvernement de l’Alberta a décidé de proposer aux propriétaires de maisons situées dans des zones inondables d’acheter leur demeure.

Les propriétaires d’environ 250 maisons de 6 villes du sud de la province dévastées en juin par d’importantes inondations pourront vendre leur propriété au gouvernement, et ce, même si elle n’a pas été endommagée par la crue.

Le prix de vente sera fixé en fonction de l’évaluation municipale. Le programme pourrait coûter jusqu’à 175 millions $ au gouvernement provincial.

Le développement immobilier dans les zones inondables représente non seulement un risque pour la vie des gens qui y vivent, mais aussi pour les contribuables, a soutenu jeudi le ministre albertain des Affaires municipales, Doug Griffiths.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toutes les maisons rachetées par la province seront détruites ou encore déménagées dans d’autres localités, a-t-il expliqué.

Selon lui, il n’y aura que très peu de personnes qui refuseront de vendre leur propriété au gouvernement. Celles qui choisiront de ne pas bénéficier de cette offre pourront tout de même recevoir de l’argent pour reconstruire ou rebâtir leur maison, mais n’auront pas la possibilité de recourir au programme si leur demeure est de nouveau inondée dans le futur.

L’offre ne s’applique toutefois pas à un quartier durement touché par les inondations, celui des Hamptons, dans la ville de High River. Lorsque la rivière Highwood est sortie de son lit au printemps, l’eau a rempli la zone pour créer un large lac. Les maisons ont été submergées pendant des semaines et devront être rasées.

Certains propriétaires de ce quartier ont par ailleurs dit souhaiter eux aussi voir leur maison rachetée par le gouvernement afin d’avoir les moyens financiers nécessaires pour décider librement de leur avenir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur