Le cuivre jouerait un rôle important dans la maladie d’Alzheimer

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 10h32 HAE, le 20 août 2013.

MONTRÉAL – Le cuivre semble jouer un rôle de grande importance dans l’apparition et le développement de la maladie d’Alzheimer, affirme une étude rendue publique lundi.

Des chercheurs de l’université de Rochester, dans l’État de New York, ont déterminé que le cuivre favorise la formation des plaques de protéines qui engomment le cerveau, une des caractéristiques de cette maladie.

Le cuivre interfère aussi fortement avec la destruction et l’élimination naturelle de ces plaques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le cuivre est omniprésent dans l’alimentation, puisqu’on le retrouve dans l’eau potable, les suppléments alimentaires, la viande rouge, les mollusques et crustacés, les noix et plusieurs fruits et légumes. Il joue un rôle important dans la conduction nerveuse, dans la croissance des os, dans la formation des tissus conjonctifs et dans la sécrétion des hormones.

Les chercheurs ont rappelé que le cuivre est un métal essentiel et qu’il est clair que les effets négatifs découlent d’une exposition à long terme. Il faudra maintenant trouver un juste équilibre dans la consommation de cuivre, ont-ils dit.

Les conclusions de l’étude ont été publiées par le journal scientifique «Proceedings of the National Academy of Sciences».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur