L’Argentine écrit à l’ONU pour réclamer les îles Falkland

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 05h33 HNE, le 3 janvier 2013.

BUENOS AIRES – L’Argentine réclame de nouveau de la Grande-Bretagne la rétrocession de l’archipel des Îles Falkland situé au large de ses côtes, dans l’Atlantique Sud.

La présidente de l’Argentine, Cristina Fernandez de Kirchner, a écrit une lettre, ce jeudi, dans le journal britannique «Guardian» qui a aussi été expédiée au secrétaire général de l’Organisation des Nations-unies (ONU), Ban Ki-moon. Elle affirme que l’ONU appuie la rétrocession de l’archipel que les Argentins appellent les Malouines.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cristina Fernandez de Kirchner souligne qu’il y a tout juste 180 ans, en ce 3 janvier, le colonialisme britannique du XIXe Siècle dépouillait l’Argentine des Malouines, un archipel situé à 14 000 kilomètres de Londres.

En réaction, le Foreign Office a publié un communiqué indiquant que les habitants des Îles Falkland voulaient demeurer Britanniques et qu’aucune négociation sur la souveraineté de l’archipel n’était possible à moins que les insulaires ne démontrent un intérêt en ce sens.

En 1982, l’armée de l’Argentine a échoué dans sa tentative de rependre les Îles Falkland par la force. La guerre de quelques semaines qui a suivi a fait plusieurs centaines de morts et a permis à la Grande-Bretagne d’affirmer sa souveraineté sur ce territoire.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur