La tête de la victime de Magnotta retrouvées dans un parc de Montréal?

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 21h34 HAE, 1er juillet 2012.

MONTRÉAL – La police aurait découvert des restes humains – possiblement la tête de la victime de Luka Rocco Magnotta – dans le parc Angrignon, dans le sud-ouest de Montréal, dimanche.

Au dire du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), des policiers, ainsi que des enquêteurs des crimes majeurs étaient sur les lieux pour enquêter sur cette découverte. La porte-parole du SPVM, Anie Lemieux, a précisé que les restes avaient été retrouvés grâce à une information liée à l’affaire Luka Rocco Magnotta reçue dans la journée de dimanche.

Lors de son bulletin de 21 h, Radio-Canada a précisé toutefois que l’information en question n’a pas été transmise par une personne se trouvant à l’intérieur du parc. Les policiers ne veulent toutefois pas confirmer l’identité de cet informateur.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toujours selon le diffuseur public, les restes découverts s’apparenteraient à des restes humains.

L’agente Lemieux a souligné cependant que rien ne permettait encore de confirmer que les restes découverts sont bel et bien d’origine humaine. Selon elle, des analyses seront nécessaires pour déterminer l’espèce à laquelle appartiennent ces restes, et si ceux-ci sont effectivement liés à l’affaire de M. Magnotta, accusé d’avoir tué et démembré un étudiant chinois.

Un délai de quelques jours, voire d’une semaine sera nécessaire pour obtenir toutes les informations nécessaires, a ajouté Mme Lemieux.

Si aucun lien n’a encore été officiellement effectué entre ces restes et l’affaire Magnotta, la tête de sa présumée victime, Jun Lin, est toujours manquante. Diverses parties du corps de la victime ont été expédiées par la poste dans différents endroits du pays à la fin mai et au début juin. La famille de Jun Lin qui est toujours à Montréal, aurait été avertie de ces découvertes, a souligné Radio-Canada. Ce qui soulève l’hypothèse d’une possible avancée dans l’enquête autour de cette affaire.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur