La police de Peel aurait utilisé le Taser contre une femme de 80 ans

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 19h47 HAE, le 3 septembre 2013.

MISSISSAUGA – L’Unité des enquêtes spéciales (UES) de l’Ontario se penche sur un incident impliquant une femme âgée de 80 ans qui aurait subi une fracture à la hanche après avoir été atteinte par la décharge d’un pistolet électrique de type Taser.

Selon la porte-parole du groupe d’investigation, Monica Hudon, trois agents de la police régionale de Peel ont approché la dame vers 3 h 30 du matin, mercredi dernier, alors que cette dernière marchait le long d’une route à Mississauga.

Les policiers ont discuté avec la femme jusqu’à ce qu’à «un certain moment», l’un d’entre eux fasse usage de son Taser, d’après Mme Hudon.

La dame âgée serait alors tombée au sol avant d’être transportée à l’hôpital, où elle a été traitée pour une fracture de la hanche, entre autres blessures, a ajouté la porte-parole.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La veille de cet incident, le gouvernement de l’Ontario annonçait son intention de permettre à l’ensemble des agents de première ligne de la province d’être armés d’un pistolet à décharge électrique.

L’usage de la force par la police en Ontario a été remis en question à la suite de la mort de Sammy Yatim.

Le jeune homme de 18 ans a été atteint de plusieurs balles et a reçu une décharge électrique lors d’une confrontation avec des policiers torontois dans une voiture de tramway d’où les autres passagers étaient sortis.

Des vidéos de l’incident ont poussé des centaines de personnes à descendre dans les rues afin de réclamer justice.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur