La Lettonie interdit les symboles soviétiques ou nazis

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 14h40 HAE, le 20 juin 2013.

RIGA, Lettonie – Le Parlement letton a approuvé jeudi un projet de loi qui interdit d’afficher publiquement des symboles nazis ou soviétiques.

Le texte prévoit d’interdire tout affichage public de la croix gammée et de la faucille et du marteau. Il interdit également les hymnes et la promotion des idéologies fasciste et communiste.

Le projet de loi a été adopté par 56 voix contre 0, avec 44 abstentions. Le texte sera promulgué après avoir été approuvé par le président Andris Berzins, probablement le mois prochain.

Le projet de loi a été en partie motivé par les rassemblements pro-soviétiques organisés chaque année par la population russophone de Lettonie, vus d’un mauvais oeil par les Lettons d’origine, qui ont vécu cinq décennies d’occupation soviétique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La Lettonie a obtenu son indépendance en 1991, après avoir été occupée deux fois par l’Union soviétique et brièvement par l’Allemagne nazie.

Quelque 250 000 Lettons se sont battus avec les Allemands ou les Soviétiques durant la Seconde Guerre mondiale.

La Lithuanie et la Pologne interdisent également l’affichage ou le port de symboles nazis ou soviétiques depuis quelques années. L’idée refait surface de temps en temps dans d’autres pays qui faisaient autrefois partie de l’Union Soviétique.

Les symboles nazis restent interdits en Allemagne et en Autriche, 68 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. On ne s’est toutefois jamais résolu à y interdire aussi les symboles soviétiques.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur