La Cour d’appel ukrainienne confirme la condamnation de Ioulia Timochenko

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 04h30 HAE, le 29 août 2012.

KIEV — La Cour de cassation ukrainienne a confirmé mercredi la condamnation de l’opposante Ioulia Timochenko qui purge une peine de sept ans de prison depuis octobre pour « abus de pouvoir » à l’issue d’un procès jugé politique par l’Union européenne et les États-Unis.

L’ex-égérie de la Révolution orange de 2004, qui dirige aujourd’hui le principal parti d’opposition en Ukraine, avait écopé en octobre dernier de sept ans de prison, notamment pour abus de pouvoir, en raison d’un contrat d’importation de gaz russe dont elle aurait ordonné la signature illégalement en 2009, alors qu’elle était Premier ministre.

Le juge Alexander Elfimov a souligné mercredi que la Cour de cassation n’avait « trouvé aucun fondement » à son appel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les partisans de l’opposante ukrainienne, âgée de 51 ans, accuse le président Viktor Ianoukovitch, son grand rival qui a remporté l’élection en 2010, de l’avoir fait condamner pour l’empêcher de participer aux législatives prévues à l’automne.

Le mouvement nationaliste de Ioulia Timochenko représente davantage les Ukrainiens de souche, tandis que celui du président Viktor Ianoukovitch jouit de l’appui de l’importante minorité d’origine et de culture russe.

Les avocats de Ioulia Timochenko font faire appel devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH).

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur