La Corée du Nord menace d’attaquer sans préavis… et réclame des excuses

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 07h00 HAE, le 16 avril 2013.

PYONGYANG – La Corée du Nord a réclamé mardi des excuses à sa voisine du Sud, prévenant qu’elle se réserve le droit de frapper à tout moment, sans préavis.

Pyongyang y est allé de cet avertissement après qu’environ 250 personnes aient manifesté à Séoul pour réclamer le départ du leader nord-coréen Kim Jong-un. Certains manifestants ont brûlé des effigies de M. Kim.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un communiqué publié par le Commandement suprême de l’Armée du peuple coréen prévient que Pyongyang refusera tout dialogue tant que le Sud ne se sera pas excusé pour ce qu’elle a appelé un «acte criminel monstrueux».

Il n’est pas rare de voir la Corée du Nord réagir avec colère à de telles manifestations. Toutefois, il est inhabituel que la réaction soit attribuée au Commandement suprême, un organisme qui est dirigé par Kim Jong-un.

Plus tard mardi, un porte-parole du ministère sud-coréen de la Défense, Kim Min-seok, a indiqué que la Corée du Sud surveille étroitement les activités du Nord et qu’elle est prête à une attaque. Il a dit que les propos de Pyongyang sont regrettables et prévenu que toute provocation de la Corée du Nord sera punie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur