La Corée du Nord assouplit ses règles sur les téléphones cellulaires

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 10h08 HNE, le 21 janvier 2013.

PYONGYANG – Les étrangers qui visitent la Corée du Nord pourront dorénavant garder leur téléphone cellulaire avec eux au moment de franchir la frontière.

Les visiteurs devaient auparavant confier leur appareil aux gardes-frontières et le récupérer au moment de leur départ. D’autres — comme le président du conseil d’administration de Google, Eric Schmidt — choisissaient plutôt de le laisser à Pékin.

Les étrangers munis d’un téléphone compatible avec l’accès multiple à large bande par partage de code pourront maintenant l’utiliser en Corée du Nord. Autrement, il sera possible de louer un appareil à l’aéroport pour 3,50 $ US par jour ou d’acheter une carte SIM pour 67 $ US, a indiqué Ryom Kum Dan de l’entreprise de téléphonie cellulaire de troisième génération Koryolink.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Elle a ensuite précisé que les téléphones satellites demeurent interdits.

Les étrangers ne pourront toujours pas discuter avec des Nord-Coréens, dont les téléphones cellulaires utilisent un réseau distinct, et ils ne pourront pas accéder au Web avec leur carte SIM locale. Ils pourront téléphoner au Japon et aux États-Unis, mais pas en Corée du Sudé

La téléphonie cellulaire a explosé en Corée du Nord depuis que l’entreprise égyptienne Orascom a construit un réseau cellulaire de troisième génération à Pyongyang il y a quatre ans. Plus de 4 millions de Nord-Coréens utiliseraient des téléphones cellulaires, selon Orascom.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur