La controverse européenne sur la viande de cheval n’a pas gagné le Canada

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 19h42 HNE, le 25 février 2013.

OTTAWA – Aucune viande touchée par une controverse d’étiquetage en Europe n’a été vendue au Canada, a fait savoir l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), lundi.

Des pays européens ont été empêtrés dans un scandale après que de la viande de cheval eut été retracée dans des produits identifiés comme étant du boeuf ou du porc.

Le détaillant suédois Ikea a récemment dû retirer des boulettes de viande de plusieurs de ses magasins en Europe à la suite de tests ayant permis de déceler l’ADN de chevaux dans un lot de boulettes de porc et de boeuf. Des responsables d’Ikea ont cependant précisé que ses magasins au Canada vendent des boulettes produites aux États-Unis.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Canada n’importe pas de boeuf de l’Europe, et la viande qui y entre provient de pays dotés d’un système d’inspection approuvé, a expliqué Lisa Murphy, une porte-parole de l’Agence, dans un courriel transmis lundi.

Les produits de viande crue et prête-à-manger font l’objet d’un programme d’échantillonnage supervisé par l’ACIA visant à confirmer que les espèces correspondent à l’étiquetage du produit, a ajouté Mme Murphy.

La viande hachée est testée parce que l’échantillonnage est effectué quand les espèces ne peuvent être confirmées par inspection visuelle, a également précisé Mme Murphy.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur