Koweït: deux ans de prison pour une «insulte» sur Twitter

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 09h27 HNE, le 6 janvier 2013.

KOWEÏT CITY – Un utilisateur de Twitter qui a rédigé un message jugé insultant sur l’émir du Koweït a écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans, selon les médias nationaux.

Les autorités de plusieurs régimes arabes du Golfe ont augmenté la répression sur les blogueurs dissidents et activistes ces derniers temps. La sentence prononcée dimanche n’est pas la plus sévère, mais elle suscitera sans doute de nombreuses critiques.

De nombreux sites internet, incluant celui de la publication pro-gouvernementale Al-Watan, ont fait état de la sentence contre Rashed al-Enezi, 26 ans, qui a été reconnu coupable d’avoir insulté l’émir du Koweït par l’entremise d’un gazouillis publié sur Twitter.

En novembre, un poète du Qatar avait été condamné à la prison à vie pour avoir écrit un texte inspiré par les événements du Printemps arabe. Le régime avait jugé qu’il avait diffamé l’émir du Qatar et incité au soulèvement par ses écrits. Mohammed al-Ajami a interjeté appel.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur